ActualitéChiffres ClesMarketing & Communication

50% des Français favorables au financement des applications mobiles par la publicité

L’enquête réalisée par l’institut Iligo s’interroge sur la perception qu’ont les Français à l’égard de la publicité sur les terminaux mobiles.

Si la moitié des Français sont favorables au financement des applications sur smartphone par la publicité, seuls 31% des interrogés trouvent les publicités sur mobile agréables à regarder. Voici l’un des principaux enseignements issus d’une nouvelle enquête menée par le cabinet d’études Iligo et réalisée auprès d’un échantillon de plus de 1000 répondants.

D’après l’étude, 62% des sondés souhaiteraient ainsi que les publicités déployées sur les smartphones soient davantage divertissantes. Les formats video pourraient répondre en partie à cette attente mais nécessitent des conditions de connexion plus performantes. D’où le déploiement très attendu de la 4G sur l’ensemble du territoire.

« Compte tenu de la valeur intime et individuelle de l’objet, introduire de la publicité sur le mobile nécessite une forte pertinence »,  souligne l’étude. Ainsi, 65% des interrogés souhaiteraient que les publicités mobiles procurent une information adaptée à leurs besoins. De même, 65% des répondants déclarent souhaiter une information publicitaire communiquée au bon moment.

etude-iligo

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
50% des Français favorables au financement des applications mobiles par la publicité
E-santé: l’Américain Aptar rachète le Français Voluntis, spécialisé dans les logiciels de suivi médical
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros
Télémédecine: après la crise, l’e-santé enfin prête à décoller?
Recrutement: le Français CleverConnect lève 30 millions d’euros pour s’étendre en Europe