ActualitéArts et CultureBusinessDivertissementInvestissementsLes levées de fondsStartup

50 millions d’euros pour MWM, l’éditeur français d’applications musicales

Interview de Jean-Baptiste Hironde, fondateur de MWM

Si vous avez essayé de vous mettre dans la peau d’un DJ sur votre smartphone, il y a de fortes chances que vous ayez téléchargé Edjing, première application gratuite de mixage lancée en 2012 sur l’App Store. Cette première application est l’une parmi la quinzaine lancée par MWM (Music World Media) au cours de la dernière décennie. Soutenue à ses débuts par le DJ Martin Solveig et les entrepreneurs Quentin Sannié (Devialet) et Daniel Marhely (Deezer), cette discrète start-up française a construit tout un écosystème musical sur mobile, permettant à ses utilisateurs d’apprendre à jouer d’un instrument (piano, guitare, batterie, beatmaking…), de produire ou encore de s’amuser. 

Après 10 ans durant lesquels la jeune pousse a composé avec 10 millions d’euros collectés auprès de business angels, elle s’apprête à entrer dans une nouvelle phase de son développement avec un tour de table de 50 millions d’euros en série B. Dans le cadre de cette opération, MWM accueille à son capital blisce/, Idinvest Partners, Bpifrance via son fonds Large Venture, ainsi que Xavier Niel. Ce tour de table porte à 60 millions d’euros le montant total levé par la société depuis sa création.

A l’occasion de ce tour de table, retrouvez notre discussion avec Jean-Baptiste Hironde, fondateur et CEO de MWM :

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple Podcasts, Spotify, Deezer, ou tout autre service d’hébergement de podcasts qui nous distribue.

400 millions de téléchargements

Fondée en 2009 par Jean-Baptiste Hironde, MWM est devenue au fil du temps une référence en matière d’applications musicales. C’est Apple qui a mis l’entreprise française sous le feu des projecteurs en mettant en avant son application Edjing début 2012 sur l’App Store. Une promotion qui va faire décoller le nombre de téléchargements et inciter la société à poursuivre dans l’univers musical. Pari gagnant puisque MWM revendique désormais plus de 400 millions de téléchargements à travers le monde pour sa galaxie d’applications. La force de la société réside notamment dans son pôle R&D qui conçoit les technologies embarquées dans les applications. 60% des collaborateurs sont ainsi des ingénieurs.

Après avoir commencé à proposer ses applications gratuitement, la société française a d’abord monétisé son offre avec de la publicité, avant d’adopter un modèle freemium avec des achats in-app. Mais le vrai virage, c’est en 2018 quand la société s’est positionnée sur le créneau de l’abonnement pour faire fructifier ses revenus. 70% du chiffre d’affaires proviennent désormais des utilisateurs ayant souscrit un abonnement. Il faut dire que la formule a le vent en poupe avec les plateformes de streaming comme Spotify, Deezer ou Netflix.

Installée à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), la start-up veut désormais au-delà de la seule sphère musicale en étendant son offre aux applications de création et ainsi devenir un «Adobe» des applications créatives grand public sur mobile. «Aujourd’hui, nous souhaitons aller plus loin en nous positionnant dans le domaine plus vaste de la création pour offrir la première suite d’applications créatives à destination du grand public», indique Jean-Baptiste Hironde, fondateur et CEO de MWM. Pour y parvenir, la société prévoit de procéder à des acquisitions pour étoffer son écosystème d’applications et de renforcer ses effectifs. Cette année, 50 personnes supplémentaires vont ainsi rejoindre l’équipe, qui compte actuellement 70 collaborateurs répartis entre Paris et Bordeaux.

MWM : les données clés

Fondateur : Jean-Baptiste Hironde
Création : 2009
Siège social : Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine)
Activité : éditeur d’applications musicales
Effectifs : 70 collaborateurs


Financement : 50 millions d’euros en mars 2020…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
50 millions d’euros pour MWM, l’éditeur français d’applications musicales
UE: Thierry Breton l’affirme, la supervision des Gafa sera du ressort de chaque État membre
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de la FDJ, Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer