ActualitéMarketing & Communication

65% des internautes cliquant sur les bannières display sont insensibles au SEM

Criteo, Nielsen et Médiamétrie se sont associés pour analyser le comportement des internautes face aux publicités display et adwords.

Ce phénomène est particulièrement développé sur les secteurs de l’immobilier et de l’automobile où respectivement 91 et 81% des internautes qui cliquent sur la publicité display ne le font pas sur les liens commerciaux.

Criteo, en association avec Nielsen et Médiamétrie, nous indique – avec passion – dans l’infographie ci-dessous que les secteurs les moins concernés sont la mode et les voyages, où la part d’internautes cliquant exclusivement sur le display n’est que de 59 et 50%. À l’inverse, on constate chez ces personnes une hausse des requêtes SEO pour ces types de produits supérieure à 100%.

Soumis à de nombreuses bannières display, les internautes se font en effet une idée plus précise de ce qu’ils recherchent. Ceci se traduit par une augmentation du nombre de requêtes sur les moteurs de recherche et donc plus de clics sur les liens issus du référencement naturel (+51%)  que sur les liens commerciaux (+35%) chez les passionnés du display comme Criteo.

TVIC-SEARCHLOVESDISPLAY-ENG-V6

 

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Et pourtant en France, 36% des adeptes de Google ne font pas la distinction entre les résultats naturels et sponsorisés :
    : http://frenchweb.fr/en-france-36-des-adeptes-de-google-ne-font-pas-la-distinction-entre-les-resultats-naturels-et-sponsorises/121070

Bouton retour en haut de la page
65% des internautes cliquant sur les bannières display sont insensibles au SEM
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?