ActualitéBusinessFrenchTechMarseille

A la rencontre de Clara Chappaz, nouvelle Directrice de la Mission French Tech

Un reportage d'Assiya Berrima et Nicolas Setton

C’est à l’occasion du lancement du programme French Tech Central à Marseille, que Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique, nous a présenté Clara Chappaz, à qui il vient de confier la responsabilité de la Mission French Tech.

Une candidature qui a fait l’unanimité

À 32 ans, Clara Chappaz a conquis le jury en charge de sélectionner le successeur de Kat Borlongan pour diriger la Mission French Tech. Après avoir démarré dans la Tech par un stage chez Apple, fait ses étude à l’ESSEC puis Harvard, Clara Chappaz s’est essayée à l’entrepreneuriat, en co-fondant en janvier 2017 une marketplace de vêtements de seconde main pour enfants, Lullaby, aux États-Unis. Un an et demi plus tard, elle rejoint Lyst, le moteur de recherche dédié à la mode soutenu par LVMH, en tant que Vice-Présidente.

C’est en janvier 2019 qu’elle intègre l’équipe de Vestiaire Collective, spécialisé dans la vente en ligne de vêtements et accessoires de luxe de seconde main, dont la valorisation a dépassé le milliard d’euros en mars 2021. Clara Chappaz restera près de trois ans au sein de la pépite française, en tant que Chief Growth Officer puis Chief Business Officer.

Pour son premier déplacement, elle revient sur les ambitions qu’elle porte désormais pour l’écosystème marseillais et le reste du territoire. « Je suis vraiment honorée d’accepter cette mission que m’a confiée Cédric O de porter la Mission FrenchTech V3 », poursuit Clara Chappaz. « Cette troisième mission a l’ambition de développer, d’innover et de soutenir des entrepreneurs sur tout le territoire ». C’est donc au cœur de l’écosystème d’Aix-Marseille que nous vous emmenons pour le lancement du programme French Tech Central et de la seconde édition du French Tech Tremplin.

«Pour la French Tech Marseille, on veut vraiment créer une marque qui incarne la vitalité de ce territoire», explique Cédric O. «Les entrepreneurs et entrepreneuses portent le territoire en créant des emplois et en offrant des réponses technologiques aux grands défis de notre époque, qu’ils soient environnementaux ou sociétaux. En soutenant les start-up de la French Tech, nous tentons de recréer du lien entre les quartiers, et de lutter contre les inégalités en proposant des métiers ouverts à toutes et tous. C’est pourquoi je pense que nous avons là l’occasion de bâtir l’avenir de ce territoire et c’est tout l’enjeu du plan ‘Marseille en grand’».

Lancé en 2017 à Station F pour faire converger les services publics et les startups dans un même lieu, le programme French Tech Central vise avant tout à faciliter les démarches des entrepreneurs. « L’idée de Central est vraiment toute simple: c’est de pouvoir rassembler dans un même lieu physique tous les services de l’État, et les mettre au service des entrepreneurs », explique Clara Chappaz, en poste depuis le 1er novembre. « Cela permet de soutenir l’écosystème, leur rendre la vie plus facile et leur permettre de se concentrer sur le plus important: leur entreprise ».

Ce déplacement a également été l’occasion pour Cédric O de lancer la deuxième édition du French Tech Tremplin. Lancé en 2019, le programme French Tech Tremplin, financé par le SGPI et piloté par la Mission French Tech, vise à promouvoir l’égalité des chances en permettant à tous les talents d’accéder aux mêmes avantages que les entrepreneurs issus de milieux plus privilégiés.

Bouton retour en haut de la page
A la rencontre de Clara Chappaz, nouvelle Directrice de la Mission French Tech
Amazon Prime, le pari risqué mais réussi de Jeff Bezos
PrestaShop tombe dans le giron du groupe italien MBE Worldwide
Les consommateurs ont-ils davantage confiance dans l’identité numérique ?
Cybersurveillance: l’entreprise française Nexa Technologies mise en examen pour « complicité de torture » en Egypte
[Silicon Carne] Le réel contre-attaque
Qu'est ce qu'un Webinar
Quel format choisir pour rendre votre webinar intéressant ?