BusinessFinTechRetail & eCommerce

Quelle est l’approche de Joko pour devenir une «super-app» du shopping?

Avec notre partenaire Claranet, spécialiste du cloud public, découvrez FrenchWeb Business

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Transformer la carte bancaire en carte de fidélité, c’était le postulat de base de Joko. La société permettait en effet au consommateur de connecter l’application mobile de cashback avec sa banque pour cumuler automatiquement des points lors de chaque achat réalisé avec sa carte bancaire (en ligne ou en magasin) auprès d’enseignes partenaires. Ces points étaient ensuite échangeables contre de l’argent sur son compte bancaire, des cartes cadeaux chez les commerçants partenaires ou des dons à des associations.

Il s’agissait seulement de la première brique de la solution qui s’est considérablement étoffée ces dernières semaines. En effet, Joko a déployé de nouveaux services, comme un moteur de recherche, l’activation automatique de codes promo ou encore une wishlist, pour améliorer l’expérience d’achat du consommateur. Un objectif ambitieux alors que près d’un consommateur sur deux déclare avoir subi une expérience d’achat en ligne négative, notamment en raison d’une fidélité non-récompensée ou d’options limitées de paiement qui engendrent de la frustration.

Retrouvez notre interview avec Xavier Starkloff, co-fondateur et CEO de Joko :

1 million d’utilisateurs

Fondée fin 2018 par Nicolas Salat-Baroux (ex-Jumia et Goldman Sachs), Xavier Starkloff (ex-Jumia) et Alexandre Hollocou (ex-Criteo), la start-up a donc opéré sa mutation pour devenir une véritable «super-app» du shopping, capable d’accompagner le consommateur sur l’ensemble de son parcours d’achat. A ce jour, Joko, qui compte une trentaine de collaborateurs, revendique près d’un million d’utilisateurs et 1 200 marchands partenaires en France.

Dans les prochains mois, la société va continuer de proposer des fonctionnalités supplémentaires, à l’image du suivi des prix et d’un wallet des cartes de fidélité. Elle entend également s’appuyer sur son tour de table de 10 millions d’euros bouclé en octobre 2020 pour se développer en Europe, en profitant de la démocratisation de l’open banking, rendue possible par le Parlement européen avec l’adoption en novembre 2015 de la deuxième directive européenne sur les services de paiement (DSP2). L’entreprise aura fort à faire sur un marché occupé notamment par Klarna, géant suédois du paiement qui a racheté le spécialiste allemand de la fidélité Stocard cet été, ou encore la start-up française Paylead.

Bouton retour en haut de la page
Quelle est l’approche de Joko pour devenir une «super-app» du shopping?
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?
[Série A] Cryptomonnaies : Flowdesk lève 30 millions de dollars auprès d’Eurazeo, ISAI, Ledger et Coinbase

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media