Actualité

[Accord] Le Groupe Tapie pourrait bien racheter le site Full Tilt Poker

Selon une dépêche AFP, le Groupe Bernard Tapie dirigé par Laurent Tapie, devrait prochainement pouvoir prendre le contrôle du site de poker en ligne, baptisé Full Tilt Poker. 

En effet, à la suite d’un accord avec la justice américaine, la prise de contrôle serait envisageable à partir du moment où : « Full Tilt renonce à ses actifs au bénéfice des autorités américaines ». Le Groupe Tapie pourrait ensuite racheter ces actifs. D’après un article du Wall Street journal cette transaction pourrait atteindre 80M $.

L’objectif de Laurent Tapie : relancer l’activité de Full Tilt hors des frontières américaines pour lui donner une seconde vie. Selon l’avocat du Groupe Tapie, l’étape suivante consistera donc à trouver un accord avec l’entreprise et à négocier un accord définitif avec la justice.

Full Tilt est accusé aux Etats-Unis d’avoir usurpé près de 440M $ en détournant des fonds déposés par les joueurs pour rémunérer amplement ses administrateurs. Au terme de ces poursuites, le site a dû interrompre son activité en juin dernier.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. En fait, si j’ai bien compris Laurent Tapie va racheter un site avec des milliers (que dis-je des millions) de visites et d’inscrits pour pratiquement rien!

    Ca me rappelle ce que faisait son père à la grande époque, notamment avec Adidas qu’il a racheté pour une bouchée de pain…

    Un Tapie peut en cacher un autre…

Bouton retour en haut de la page
[Accord] Le Groupe Tapie pourrait bien racheter le site Full Tilt Poker
HR Tech: Deel lève 425 millions de dollars supplémentaires pour faciliter les recrutements à l’étranger
Digital Marketing en 2021: le temps de l’action et du sens pour convaincre des clients potentiels
N26
La néobanque allemande N26 lève 777 millions d’euros pour une valorisation à 7,76 milliards d’euros
Télémédecine: après la crise, l’e-santé enfin prête à décoller?
Recrutement: le Français CleverConnect lève 30 millions d’euros pour s’étendre en Europe
Pourquoi Facebook mise sur l’Europe pour construire le métaverse?