ActualitéBusinessCarTech

Affecté par la pénurie de puces électroniques, General Motors ferme temporairement trois usines

AFP

Le géant américain de l’automobile General Motors (GM), affecté comme l’ensemble du secteur par une pénurie de puces électroniques, a annoncé mercredi qu’il allait suspendre la production dans trois usines, aux Etats-Unis, au Canada et au Mexique, la semaine prochaine. Pour la même raison, l’entreprise va réduire de moitié l’activité dans son usine Bupyeong 2 en Corée du Sud, précise un communiqué. Dans la mesure où la disponibilité des pièces concernées reste très aléatoire, le groupe prévoit de réévaluer la situation chaque semaine.

Les puces électroniques sont indispensables à l’industrie automobile mais aussi très prisées par nombre de secteurs depuis que la pandémie a accéléré l’essor du télétravail et des loisirs à la maison. Avec le spectaculaire rebond de la production automobile ces derniers mois, les fabricants de semi-conducteurs, essentiellement situés en Asie, peinent à répondre à la demande mondiale. Plusieurs grands constructeurs comme Volkswagen en Allemagne ou Ford aux Etats-Unis ont aussi dû réduire temporairement la production dans certaines usines. General Motors affirme travailler « en étroite collaboration » avec ses fournisseurs pour amoindrir l’impact sur ses usines. Mais « la pénurie de semi-conducteurs va affecter la production de GM en 2021 », indique le groupe.

75% du salaire 

L’entreprise souhaite pour l’instant se concentrer sur la production des véhicules les plus demandés, les pick-up, les SUV et les Corvette. Mais elle espère bien « récupérer autant que possible la production perdue » à cause de la fermeture des usines concernées. Contacté par l’AFP, un porte-parole de GM a souligné que les employés de ses usines au Canada et aux Etats-Unis recevraient environ 75% de leur salaire pendant la fermeture, via des allocations chômage et des aides supplémentaires. Le gouvernement allemand s’était pour sa part résolu fin janvier à contacter directement le gouvernement de Taïwan pour tenter de résoudre cette pénurie mondiale qui entrave depuis le début de l’année la production automobile, pilier de son économie.

Le groupe Taiwan Semiconductor Manufacturing Company (TSMC) est en effet l’un des principaux fabricants de puces dans le monde « Lorsqu’ils ont commandé des puces au début de l’année dernière, les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs de pièces détachées ont sous-estimé la vigueur de la reprise », a commenté mercredi le président de la Réserve fédérale de Chicago, Charles Evans, lors d’une conférence virtuelle. « Pendant ce temps, les fabricants de puces ont attribué une plus grande partie de leurs produits aux fabricants d’électronique grand public qui ont connu une explosion de la demande. En conséquence, aujourd’hui, les constructeurs automobiles et leurs fournisseurs de pièces ont du mal à trouver suffisamment de puces pour répondre aux plans de production, et ils anticipent une pénurie pendant encore trois à six mois », a-t-il expliqué.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Affecté par la pénurie de puces électroniques, General Motors ferme temporairement trois usines
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr