Actualité

L’Australie vent debout contre l’optimisation fiscale

Selon une dépêche de Reuters, le gouvernement australien devrait prochainement mettre en place un dispositif qui oblige les entreprises générant un revenu annuel supérieur à 105M $ de divulguer leurs techniques d’optimisation fiscale.

Les géants du web comme Google et Apple sont ici principalement visés. L’objectif est de lutter contre l’évasion fiscale dont sont soupçonnées les grandes multinationales.

Interrogé par Reuters, David Bradbury explique : « le gouvernement a l’intention d’améliorer la transparence quant aux impôts que règlent les grandes entreprises. Nous voulons être certains que ces sociétés paient leur juste part »

Au total, près de 2000 entreprises pourraient être concernées en Australie.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

5 commentaires

Bouton retour en haut de la page
L’Australie vent debout contre l’optimisation fiscale
FinTech : Alma lève 49 millions d’euros auprès de Cathay Innovation, Idinvest et Bpifrance
Opencell lève 6,8 millions d’euros auprès de Seventure Partners, Alliance Entreprendre et Capital Grand Est
Par sécurité, Joe Biden devra-t-il renoncer à son vélo interactif Peloton?
loon
Alphabet décide d’en finir avec Loon, son projet d’accès Internet par ballons
Animal Crossing, Among Us, FIFA… : retour sur ces jeux vidéo dopés par la pandémie
Facebook: le conseil des sages va décider si Donald Trump peut revenir sur le réseau