Actualité

L’Australie vent debout contre l’optimisation fiscale

Selon une dépêche de Reuters, le gouvernement australien devrait prochainement mettre en place un dispositif qui oblige les entreprises générant un revenu annuel supérieur à 105M $ de divulguer leurs techniques d’optimisation fiscale.

Les géants du web comme Google et Apple sont ici principalement visés. L’objectif est de lutter contre l’évasion fiscale dont sont soupçonnées les grandes multinationales.

Interrogé par Reuters, David Bradbury explique : « le gouvernement a l’intention d’améliorer la transparence quant aux impôts que règlent les grandes entreprises. Nous voulons être certains que ces sociétés paient leur juste part »

Au total, près de 2000 entreprises pourraient être concernées en Australie.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

5 commentaires

Bouton retour en haut de la page
L’Australie vent debout contre l’optimisation fiscale
eCommerce : l’aventure Mirakl racontée par Elaia
Comment la FinTech suédoise Klarna veut conquérir la France
Le cloud open source, ça change quoi?
4 questions sur la pénurie de semi-conducteurs qui déstabilise l’industrie mondiale
Amazon s’est vu infliger une amende record pour non respect du RGPD
Deliveroo envisage de quitter l’Espagne, où les livreurs devront bientôt être salariés