Actualité

L’Australie vent debout contre l’optimisation fiscale

Selon une dépêche de Reuters, le gouvernement australien devrait prochainement mettre en place un dispositif qui oblige les entreprises générant un revenu annuel supérieur à 105M $ de divulguer leurs techniques d’optimisation fiscale.

Les géants du web comme Google et Apple sont ici principalement visés. L’objectif est de lutter contre l’évasion fiscale dont sont soupçonnées les grandes multinationales.

Interrogé par Reuters, David Bradbury explique : « le gouvernement a l’intention d’améliorer la transparence quant aux impôts que règlent les grandes entreprises. Nous voulons être certains que ces sociétés paient leur juste part »

Au total, près de 2000 entreprises pourraient être concernées en Australie.

Crédit photo: Shutterstock, des millions de photos, illustrations, vecteurs et vidéos

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

5 commentaires

Bouton retour en haut de la page
L’Australie vent debout contre l’optimisation fiscale
Porté par la pénurie de semi-conducteurs, «Intel est de retour» selon son nouveau patron
Téléconsultation: un quart des plateformes présentent des «anomalies» selon la Répression des fraudes
Voiture autonome: comment Heex Technologies aide les entreprises à mieux filtrer leurs données
[Made in océan Indien] Outsourcing et production digitale à distance: les clefs du succès?
Deep Instinct
Cybersécurité: Deep Instinct lève 100 millions de dollars auprès de BlackRock
[Webinar] Data hub: Comment déployer une plateforme technologique au service de la valorisation de vos données