ActualitéActualité Start Me UpEuropeFinTechFonds d'investissementInvestissementsStartup

Axa confirme son appétit pour les start-up avec un nouveau fonds de 200 millions d’euros

En juin dernier, Axa s’était associé à Paris Region Lab pour ouvrir un incubateur dédié à la data. Mais à l’époque, le groupe précisait bien qu’il ne comptait pas investir dans les projets: « Il n’est pas prévu qu’Axa Global Direct investisse dans les start-up incubées » faisait savoir l’assureur le 17 juin.

Cette fois, des start-up – y compris françaises – peuvent espérer qu’Axa mette la main au porte-monnaie. Le groupe annonce le lancement d’un fonds de capital-risque de 200 millions d’euros baptisé « Axa Strategic Ventures ». Il compte prendre des tickets dans des « innovations stratégiques » dans quatre domaines: l’assurance, la gestion d’actifs, la technologie financière et les industries de services de santé. Ce fonds a vocation à soutenir des projets aux Etats-Unis, en Europe, ainsi qu’Asie, dans un second temps.

« A travers cet investissement, nous avons pour objectif de mieux servir nos clients et d’améliorer nos interactions quotidiennes avec eux », a déclaré le PDG d’Axa, Henri de Castries.

De l’amorçage au capital-risque

Le groupe avait néanmoins déjà lancé un fonds d’amorçage en juin 2013: « Axa Seed Factory ». Il est désormais intégré au « Axa Strategic Ventures ». La taille de ce premier fonds n’avait rien à voir avec celui qui vient d’être annoncé: il était doté de 10 millions d’euros. A l’époque, l’ambition affichée était de « constituer un portefeuille de 20 à 30 startup». Le groupe a depuis investi dans cinq projets Français: Particeep, Widmee, Flyr International, Fundshop et ClimateSecure. Avec la nouvelle enveloppe de 200 million d’euros, l’assureur passe désormais de l’amorçage au capital-risque.

Axa a publié ses résultats financiers sur 2014 mercredi 25 février: le groupe enregistre un bénéfice net de 5,02 milliards d’euros en hausse de 12%, pour un chiffre d’affaires de 91,98 milliards d’euros, en progression de 3%. La direction poursuit un objectif: réduire les frais généraux d’1,9 milliard d’euros cette année.

D-FWDAY-fintech-2015-650x400

Frenchweb organise une journée «Frenchweb Day Fintech». Participez à l’événement en cliquant ici.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Axa confirme son appétit pour les start-up avec un nouveau fonds de 200 millions d’euros
Comment les logiciels révolutionnent l’industrie automobile
IBM France: tentative d’invasion numérique par des salariés en « télégrève »
Wirecard : après le scandale, la FinTech allemande vend ses activités asiatiques
Seven Senders
E-commerce: 32 millions d’euros pour la startup de livraison Seven Senders
Aux États-Unis, les géants de la Tech se veulent conciliants avec Joe Biden
BNP Paribas et le Crédit Mutuel s’associent dans la télésurveillance