ActualitéBusinessTech

Baidu: porté par l’IA, le géant chinois de l’Internet réalise un bénéfice de 3,2 milliards d’euros

AFP

Le géant chinois de l’Internet Baidu a annoncé mardi un bénéfice net en forte hausse sur un an au premier trimestre, à la faveur d’une diversification de ses activités notamment dans l’intelligence artificielle. Hormis l’Internet et son moteur de recherche omniprésent en Chine, Baidu est également actif dans les technologies pour véhicules autonomes. Surnommée le « Google chinois », la firme est cotée au Nasdaq mais aussi à la Bourse de Hong Kong depuis mars. Dans un communiqué, Baidu a fait état d’un bénéfice net à 25,65 milliards de yuans (3,2 milliards d’euros) sur la période janvier-mars. C’est cinq fois plus qu’au trimestre précédent (5,1 milliards de yuans).

iQiyi, la plateforme de streaming qui rapporte gros

L’an dernier au premier trimestre, le groupe avait réalisé un modeste bénéfice net de 41 millions de yuans, au moment où la pandémie de coronavirus en Chine avait mis à l’arrêt l’économie. Son chiffre d’affaires au premier trimestre s’établit à 28,13 milliards de yuans (3,5 milliards d’euros), en hausse de 25% sur un an. Sur le marché chinois, Baidu bénéficie de l’absence de ses concurrents étrangers Google et Yahoo, dont les moteurs de recherche sont inaccessibles sans logiciel de contournement VPN. Mais cette activité fait l’objet d’une concurrence de plus en plus forte de ses rivaux Tencent ou ByteDance. Et Baidu s’est lancé du coup ces dernières années dans une diversification tous azimuts.

La firme est notamment présente dans l’informatique en nuage (« cloud ») et l’intelligence artificielle avec le développement de voitures autonomes. Des activités dont les recettes ont bondi de 70% sur un an au premier trimestre, selon Baidu. Au premier trimestre, son système d’exploitation a en particulier été installé sur plus d’un million et demi de véhicules intelligents. C’est plus du double par rapport à l’an dernier à la même période. Baidu affiche également des résultats au beau fixe pour sa plateforme de streaming iQiyi, sorte de Netflix à la chinoise. Elle a rapporté 8 milliards de yuans (1,1 milliard d’euros) au premier trimestre, en hausse de 4% sur un an. iQiyi, qui propose entre autres des séries et des émissions musicales très populaires, totalisait fin mars 105,3 millions d’abonnés. Un chiffre toutefois en net repli: un an plus tôt le service comptait 118,9 millions de membres.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Baidu
Baidu: porté par l’IA, le géant chinois de l’Internet réalise un bénéfice de 3,2 milliards d’euros
RGPD: Amazon fait appel de son amende de 746 millions d’euros en Europe
NFT: avec « Sotheby’s Metaverse », la célèbre maison de vente aux enchères s’installe durablement dans le secteur
OVHcloud: le champion français entre en Bourse pour une valorisation à 3,5 milliards d’euros
FinTech : PaySika, une néobanque à la conquête de l’Afrique francophone
Pourquoi Microsoft va-t-il fermer LinkedIn en Chine?
Cyberattaque: face aux rançongiciels, les acteurs de la cybersécurité veulent contre-attaquer