ActualitéBeautyTechBusinessInvestissementsLes levées de fonds

BeautyTech: Planity lève 30 millions d’euros auprès de Gaia Capital pour accélérer en France et en Allemagne

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Planity, une plateforme française spécialisée dans la prise de rendez-vous avec les professionnels du secteur de la beauté (salons de coiffure, instituts de beauté, barbiers…), lève aujourd’hui 30 millions d’euros auprès de Gaia Capital Partners et de ses investisseurs historiques Crédit Mutuel Innovation, le fonds BPI Digital Venture, Alven Capital et Eiffel Investment Group. Cette opération intervient un an après un tour de table de 10 millions d’euros réalisé auprès de Crédit Mutuel Innovation.

Lancé en 2017 sous l’impulsion d’Antoine Puymirat, qui a également fondé la plateforme de prise de rendez-vous ClicRDV, avec Jérémy Queroy et Paul Vonderscher, Planity revendique une croissance exponentielle de plus de 15% chaque mois. La startup parisienne accompagne à ce jour plus de 15 000 établissements de beauté (contre 1 500 en 2018) et compte plus de 50 millions de rendez-vous pris sur la plateforme (contre 5 000 en 2018).

Sur ce secteur, les plateformes se sont multipliées ces dernières années, à l’instar de Balinea, qui permet la prise de rendez-vous dans des instituts de beauté et de profiter de réductions, Treatwell, spécialisé dans les rendez-vous en spa, beauté et coiffure, ou encore Kiute Pro (ex-FlexyBeauty), à l’origine d’une solution tout-en-un permettant aux professionnels de la coiffure et de la beauté de gérer leurs salons et de fidéliser leur clientèle. Face à la concurrence, Planity ambitionne désormais d’accélérer son développement en France et en Allemagne.

« L’Allemagne offre de belles perspectives »

« Notre premier objectif est de continuer à développer le marché Français, aujourd’hui seuls 13% des établissements de beauté disposent d’une solution de réservation en ligne, nous prévoyons que ce marché sera équipé à plus de 60% d’ici 5 ans, il nous reste donc encore beaucoup d’établissements à accompagner dans la digitalisation », explique Antoine Puymirat, Président et co-fondateur de Planity. « Cette capitalisation va également permettre à Planity de passer à une nouvelle étape de son développement avec l’ouverture d’un bureau hors de nos frontières, en Allemagne. L’Allemagne a la même configuration que le marché Français avant notre arrivée il y a 5 ans et offre donc de belles perspectives. »

En effet, le marché allemand est estimé à plus de 250 000 établissements de beauté et de bien-être. La startup prévoit d’inaugurer son antenne allemande, composée de 75 personnes, avant la fin de l’année. Planity, qui compte 200 collaborateurs en France, ambitionne également de doubler ses effectifs dans les 12 prochains mois.

Planity : les données clés

Fondateurs : Antoine Puymirat, Paul Vonderscher et Jérémy Queroy
Création : 2017
Siège social : Paris
Activité : plateforme de prise de rendez-vous avec les professionnels du secteur de la beauté


Financement : 30 millions d’euros auprès de Gaia Capital Partners et de ses investisseurs historiques Crédit Mutuel Innovation, le fonds BPI Digital Venture, Alven Capital et Eiffel Investment Group.

Bouton retour en haut de la page
BeautyTech: Planity lève 30 millions d’euros auprès de Gaia Capital pour accélérer en France et en Allemagne
[Reportage] Coliving : dans les coulisses de La Casa
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
[Série F] Contentsquare lève 600 millions de dollars et double sa valorisation à 5,6 milliards

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media