ActualitéBusinessHealthcareInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

BioTech : SeqOne lève 3 millions d’euros pour soigner les cancers grâce à l’analyse des données génomiques

Le montant

La start-up montpelliéraine SeqOne, qui a mis sur orbite une plateforme d’analyse de données génomiques, a bouclé un tour de table de 3 millions d’euros mené par Elaia« >Elaia via ses fonds Elaia Delta Fund et PSL Innovation Fund. Le fonds toulousain Irdi-Soridec, qui épaule les entreprises dans le sud-ouest de la France, et Bpifrance ont également participé à l’opération.

Le marché

Fondée en 2017 par Nicolas Philippe, un doctorant en bioinformatique, et Guillaume Buwalda, un expert en systèmes informatiques à haut débit, la société montpelliéraine développe un outil d’analyse génomique pour des applications cliniques dans la présentation et le traitement des cancers et des maladies rares. «Depuis la généralisation du séquençage génomique, les professionnels de santé sont confrontés à un besoin urgent d’outils efficaces pour analyser et gérer un énorme volume de données médicales avec précision, réactivité et productivité», notent Marc Rougier et Franck Lescure, Partners chez Elaia« >Elaia.

Concrètement, SeqOne a conçu une solution d’interprétation des données génomiques qui permet de faire le tri dans la masse de données issues du séquençage du génome, dont une infime fraction contient des informations pertinentes sur les 200 Go de données que représente le génome humain. Or ces informations sont indispensables pour les médecins afin d’établir un diagnostic précis permettant d’élaborer une stratégie thérapeutique personnalisée et efficace. De plus, le coût d’interprétation des données reste encore aujourd’hui plus élevé que le séquençage lui-même, ce qui freine l’adoption de cette approche. Dans ce contexte, la solution de la jeune pousse, qui repose sur l’intelligence artificielle et le big data, s’attèle à réduire considérablement les délais et les coûts nécessaires pour fournir des analyses génétiques précises destinées à la médecine traditionnelle.

Pour l’heure, la solution, développée par SeqOne depuis cinq ans en partenariat avec l’IRMB (Institut de médecine régénératrice et de biothérapie) et le CHU de Montpellier, est utilisée dans cinq CHU et trois laboratoires privés d’analyse génétique en France. Elle est également testée dans une dizaine d’autres CHU de l’Hexagone. «L’adoption de notre technologie par les plus grands CHU français et les laboratoires de biologie médicale démontre non seulement l’intérêt de l’analyse génomique pour la médecine de précision, mais aussi la performance et l’utilité de notre solution analytique», explique Nicolas Philippe, co-fondateur et directeur général de SeqOne.

Les objectifs de la Start-up

SeqOne entend s’appuyer sur ce financement pour accélérer le développement de sa plateforme d’analyse et d’interprétation des données issues du séquençage du génome. En parallèle, la société espère collaborer avec davantage d’établissements hospitaliers et de laboratoires de biologies médicale pour perfectionner sa solution.

SeqOne : les données clés

Fondateurs : Nicolas Philippe et Guillaume Buwalda
Création : 2017
Siège social : Montpellier
Activité : plateforme d’analyse de données génomiques
Financement : 3 millions d’euros en mars 2019

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This