ActualitéBusinessTransport

Bluebus: la filiale du groupe Bolloré s’allie à Navya pour rendre ses bus autonomes

AFP

Le constructeur de bus électriques Bluebus, filiale du groupe Bolloré, envisage de s’engager dans un partenariat avec Navya pour rendre ses engins autonomes, ont indiqué lundi les deux entreprises.

« Les organes de freinage, d’accélération et de direction (des véhicules Bluebus) seront robotisés pour fonctionner avec le logiciel de conduite autonome de Navya », précisent-elles dans un communiqué conjoint. « La mise en commun de nos expertises respectives doit permettre d’envisager le développement d’une navette bus de six mètres, autonome, au service des mobilités de demain », a expliqué Jean-Luc Montfort, le président de Bluebus, cité dans le texte.

Au départ constructeur de navettes autonomes, Navya a réorienté sa stratégie pour privilégier la fourniture de systèmes de conduite autonome à divers constructeurs. La navette que la société lyonnaise commercialise actuellement ne peut transporter que 15 personnes au maximum, soit beaucoup moins que les Bluebus. Après une première série de discussions qualifiées de « fructueuses », les deux entreprises ont affirmé le souhait de formaliser leur partenariat « prochainement ».

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Navya
Bluebus: la filiale du groupe Bolloré s’allie à Navya pour rendre ses bus autonomes
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr