ActualitéInvestissementsLes levées de fondsTransport

Bolt lève 20 millions d’euros auprès de l’IFC pour se développer sur des marchés émergents

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Trois mois seulement après avoir réalisé la levée de fonds la plus importante de son histoire, l’Estonien Bolt annonce un nouveau financement de 20 millions d’euros recueilli auprès de l’IFC (ou Société financière internationale), une organisation du Groupe de la Banque Mondiale. La startup spécialisée dans la mobilité urbaine avait en effet levé 150 millions d’euros auprès de D1 Capital Partners en décembre dernier, un tour de table qui l’a valorisée à plus de 1,7 milliard d’euros.

Ce nouveau financement doit permettre à Bolt développer ses solutions sur des marchés émergents pour améliorer l’accès aux transports, notamment en Europe de l’Est et en Afrique. « Les fonds de l’IFC cibleront l’Europe de l’Est, y compris l’Ukraine, ainsi que les marchés africains, comme le Nigéria et l’Afrique du Sud », confie la startup. Lancé en 2013 par Martin et Markus Villig sous le nom Taxify, Bolt développe de nombreux services de mobilité (VTC, moto-taxis, ou encore trottinettes électriques en free-floatting) dans 200 villes à travers 40 pays, en Europe et en Afrique. 

«Tirer parti de la technologie pour bousculer le secteur»

Présent en Afrique du Sud depuis 2016, Bolt s’est depuis étendu dans sept pays sur le continent à travers 70 000 villes. La startup ambitionne de lancer prochainement son nouveau produit, « Women Only », qu’elle teste actuellement en Afrique du Sud. Ce service vise à « répondre aux besoins en matière de sécurité et à améliorer la mobilité des femmes en mettant en contact les femmes chauffeurs et les passagères ». 

« La technologie peut et doit ouvrir de nouvelles voies pour le développement durable et l’autonomisation des femmes », commente Stephanie von Friedeburg, Vice-Présidente Senior des Opérations d’IFC. « Notre investissement dans Bolt vise à aider à tirer parti de la technologie pour bousculer le secteur des transports d’une manière positive pour l’environnement, qui crée des possibilités de travail plus flexibles pour les femmes, et offre un accès plus sûr et plus abordable aux transports dans les marchés émergents. »

En parallèle de ses activités de VTC et de micromobilité, Bolt développe un service de livraison de repas en Europe et en Afrique. En 2020, face à la pandémie de coronavirus et les mesures de confinement qui s’en sont suivies, la startup a accentué son offre de livraison de repas à domicile, Bolt Food, désormais disponible dans 16 pays et 33 villes.

Bolt : les données clés

Fondateurs : Martin et Markus Villig
Création : 2013

Siège social : Tallinn, Estonie
Secteur : mobilité
Activité : développe des services de mobilité (VTC, moto-taxis ou trottinettes électriques en free-floatting)


Financement : 20 millions d’euros en mars 2021 auprès de l’IFC.

Bouton retour en haut de la page
Bolt
Bolt lève 20 millions d’euros auprès de l’IFC pour se développer sur des marchés émergents
[Silicon Carne] Virtual Flirting : comment Internet est devenu le premier lieu de rencontre
États-Unis: quelles sont les marques et plateformes à suivre ?
ETX Studio rachète Majelan, la plateforme de podcasts de Mathieu Gallet
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media