ActualitéAsieChineTech

Chine : lancement d’une app pour identifier les personnes exposées au Coronavirus

L’épidémie du coronavirus 2019-nCov a pour le moment entrainé la mort de plus de 1 000 personnes dans 25 pays dont une grande majorité en Chine et plus de 40 000 personnes sont infectées. La Chine vient de lancer l’application « Close contact detector » pour indiquer aux utilisateurs s’ils ont été à proximité d’une personne infectée ou soupçonnée de l’être.

Une forte utilisation des données

Pour effectuer la vérification, l’utilisateur doit scanner un QR code sur leurs smartphones à l’aide d’applications mobiles telles que le service de paiement Alipay ou la messagerie WeChat. Ils doivent ensuite entrer leur numéro national d’identification et leur nom afin de savoir s’ils ont potentiellement été en « contact étroit » avec une personne infectée par le virus. Si la réponse est positive, l’utilisateur est invité à avertir les autorités locales sanitaires et à rester chez lui.

Les contacts considérés comme « étroits » couvrent les personnes qui travaillent en étroite collaboration, partage une salle de classe ou vivent dans la même maison qu’une personne infectée. Cela désigne également le personnel médical, les membres de la famille ou autres personnes qui ont été en contact étroit avec les patients et leurs soignants mais aussi les passagers et membres d’équipage qui ont pris l’avion, le train et d’autres moyens de transport avec une personne infectée.

Par exemple, les passagers d’un avion se situant dans les trois rangées proches d’une personne infectée ainsi que le personnel de cabine sont considérés comme ayant un contact étroit alors que le reste des passagers seraient enregistrés comme ayant un contact général. 

La technologie au service de la santé

L’application a été développée par l’entreprise China Electronics Technology Group Corporation (CETC), détenue par l’état chinois. L’entreprise d’électronique a indiqué que l’application avait reçu le soutien de plusieurs agences gouvernementales dont la Commission nationale de santé, le ministère des Transports et l’Administration de l’aviation civile. C’est justement grâce aux données personnelles récoltées par ces autorités que fonctionne l’application. Le gouvernement chinois exerce des niveaux élevés de surveillance sur ses citoyens, mais les experts dans le domaine suggèrent que, dans ce cas, cela ne sera pas considéré comme problématique dans le pays puisque l’utilisation de ces données est effectuée pour endiguer la propagation du virus. 

Depuis le début de l’épidémie, la Chine utilise la technologie pour lutter contre la propagation du Coronavirus. Des drones diffusent notamment des messages de prévention et de rappel à l’ordre et vaporisent même les rues de produits antiseptiques. Le géant chinois Baidu Map a intégré une carte qui affiche les cas de contamination en fonction de la localisation de l’utilisateur et à l’entrée de la gare de Qinghe, les passagers sont contrôlés par des technologies de reconnaissance faciale et des caméras infrarouges pour prendre leur température. Si elle dépasse les 37,3 °C, un second contrôle est effectué par les autorités locales. D’après Baidu Map, son système peut contrôler plus de 200 personnes par minute.

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Chine : lancement d’une app pour identifier les personnes exposées au Coronavirus
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD