ActualitéBusinessTech

Cloud: Google installera ses premiers data center en France d’ici 2022

AFP

Google va implanter à l’horizon 2022 ses premiers centres de données en France, qui seront utilisés pour fournir des services de « cloud » (infrastructure informatique dématérialisée) aux entreprises, a annoncé le géant américain jeudi dans un communiqué. Les services grand public de Google, comme Gmail ou YouTube, ne sont pas concernés par cette annonce et continueront de s’appuyer sur les mégacentres de données internationaux de Google, dont aucun n’est situé en France. Google était l’un des derniers géants américains du « cloud » à ne pas avoir installé de centres de données en France.

Amazon Web Services et Microsoft notamment, les grands rivaux de Google, disposent de centres de données dans l’Hexagone depuis environ deux ans. Cette nouvelle « région France », dans le jargon de Google, sera opérationnelle au tout début de 2022, a indiqué à l’AFP Eric Haddad, directeur général de Google Cloud en France. « Depuis 4 à 5 ans, il y a une très bonne dynamique en France pour le cloud en général, et pour Google Cloud en particulier », a-t-il affirmé. « Nos clients souhaitent avoir du local, et dans cette logique nous avons décidé de proposer cette continuité d’infrastructure en France », a-t-il dit.

Des sites de « colocation »

Les serveurs Google seront implantés sur plusieurs sites dans la région parisienne, le point de concentration en France des grands « data centers » internationaux avec la région de Marseille. Ils seront installés sur des sites de « colocation », c’est-à-dire dans des grands centres de données gérés par des opérateurs extérieurs qui fournissent foncier, électricité et climatisation. Google n’a pas précisé le nombre exact de ces sites, ni donné d’ordre de grandeur sur la puissance de calcul qu’il compte implanter en France.

Google Cloud compte pour l’instant six « régions » en Europe, sur 23 dans le monde. Google Cloud vient également d’annoncer l’implantation de centres de données en Italie. Le « cloud » est une forme de mutualisation des infrastructures informatiques. Au lieu d’investir elles-mêmes dans leurs propres serveurs souvent sous-utilisés, les entreprises louent des « machines virtuelles » aux géants du « cloud », qui peuvent instantanément monter en puissance en cas de besoin. 

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Cloud: Google installera ses premiers data center en France d’ici 2022
SoLocal: un accord de refinancement lui permet de « sécuriser l’apport de 117 millions d’euros »
Esport: 10 ans après le phénomène League of Legends, Riot Games lance un nouveau jeu
FinTech: après le scandale Wirecard quelles sont les « leçons à tirer au niveau européen »?
Inde: Intel investit 253,5 millions de dollars dans Jio Platforms
Numérique : une amélioration de l’expérience client demandée par les consommateurs
AssurTech: Lemonade fait une entrée remarquée à Wall Street
Copy link