BusinessDecode BusinessEuropeFoodTechTV

Comment Brigad facilite la mise en relation entre freelances et restaurateurs

Dans l’industrie de l’hôtellerie et de la restauration, gangrenée par le travail au noir et les impayés, Florent Malbranche, Alexandre Rovetto et Jean Lebrument ont uni leurs forces pour offrir un cadre plus rassurant aux travailleurs indépendants. Dans ce sens, ils ont ainsi lancé l’an passé Brigad, un service de mise en relation entre les entreprises, de l’univers de l’hôtellerie et de la restauration, et des candidats sur des missions courtes.

Pour toucher un maximum de freelances, la société présente la particularité d’envoyer des offres de travail temporaire par SMS. «C’est un outil qui permet de toucher tout le monde sans discrimination, il n’y a pas besoin d’un smartphone ou d’une connexion Internet», explique Florent Malbranche, co-fondateur et CEO de Brigad.

Implantée pour l’heure uniquement à Paris, la jeune pousse a bouclé un tour de table de 2,2 millions d’euros en début d’année pour s’étendre en France et en Europe. Brigad prévoit ainsi de lancer son dispositif à Lyon en novembre avant d’envisager une expansion plus large en dehors de l’Hexagone à Londres, à Berlin, à Barcelone, à Madrid et à Rome. La société compte aussi s’étendre à d’autres secteurs comme la santé, l’éducation ou encore le retail.

Brigad : les données clés

Fondateurs : Florent Malbranche, Alexandre Rovetto et Jean Lebrument
Création : 2015
Siège social : Paris
Activité : service de mise en relation entre les entreprises, de l’univers de l’hôtellerie et de la restauration, et des candidats sur des missions courtes
Effectifs : 30

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIAPour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media
Comment Brigad facilite la mise en relation entre freelances et restaurateurs
Retail : la startup parisienne Qopius rachetée par la licorne singapourienne Trax
Biohacking et transhumanisme: des Russes mettent leur corps à contribution pour créer « l’Homme augmenté »
Face au coronavirus, Apple prévoit des pénuries d’iPhones
Le coronavirus redistribue les cartes de la Tech chinoise
FoodTech: Monbanquet racheté par l’Allemand B2B Food Group
Le Britannique Atomico met sur orbite un nouveau fonds de 820 millions de dollars
Copy link