ActualitéBusinessEuropeInvestissementsLes levées de fondsTech

Commerce équitable : Fairphone lève 7 millions d’euros pour fabriquer des smartphones éthiques

Le montant

La société néerlandaise Fairphone, qui commercialise des smartphones fabriqués de façon «équitable», a bouclé un tour de table de 7 millions d’euros. Dans le cadre de cette opération, l’entreprise a été soutenue par ses investisseurs historiques, notamment DOEN Participaties et PYMWYMIC, et de nouvelles parties prenantes à impact social, à l’image de PDENH et Quadia. 

Ce tour de table a été complété par une campagne de financement participatif qui a permis de collecter 2,5 millions d’euros sur Oneplanetcrowd. Les participants qui ont contribué à cette campagne sous la forme d’obligations convertibles en actions auront prochainement l’opportuntié de les convertir.

En parallèle de celle opération, Fairphone s’est vu accorder un prêt de 13 millions d’euros, notamment grâce au consortium ABN AMRO et du Dutch Good Growth Fund. 

Crédits : Fairphone.

Le marché

Fondée en 2013 par Bas van Abel, Fairphone est une entreprise qui cherche à concevoir et produire des smartphones plus respectueux de l’environnement et répondant aux critères du commerce équitable. Derrière cette démarche, la société néerlandaise veut lutter contre l’obsolescence programmée et la surconsommation pour se proposer en alternative «écologique et responsable» par rapport aux géants mondiaux que sont Samsung, Apple et Huawei. 

Pour changer la donne sur un marché où l’éthique n’est pas la priorité des mastodontes du secteur, Fairphone va chercher les minerais nécessaires à la production de ses smartphones en Afrique, en s’assurant que les mineurs soient bien traités et que l’expédition des produits se fasse dans le respect dans l’environnement. Pour compléter sa chaîne de production, la société a déniché une usine d’assemblage électronique où les employés bénéficient de conditions de travail décentes avec des horaires normaux. En ayant un impact positif sur toute la chaîne de valeur, dont l’industrie minière, la conception, la fabrication et le cycle de vie du téléphone, Fairphone contribue ainsi à développer le marché des produits qui placent les valeurs éthiques au premier plan. 

A sa sortie de l’usine, le smartphone de la société néerlandaise est sobre et robuste, constitué de composants et d’une coque en plastique issus du recyclage. Si son design est à des siècles de celui du dernier iPhone, il reste fiable et les pièces qui le composent permettent de le réparer facilement soi-même, ce qui en fait un téléphone plus durable que la moyenne. A ce jour, l’entreprise a sorti deux modèles, le Fairphone 1 et le Fairphone 2, qui ont été écoulés à 143 000 exemplaires. Selon Gartner, 1,5 milliard de smartphones ont été vendus dans le monde l’an passé. 

Les objectifs 

Ce tour de table doit permettre à Fairphone de poursuivre la R&D de ses appareils et services, et de s’ouvrir à de nouveaux marchés en Europe. Dans le cadre de sa stratégie de développement, la société néerlandaise va utiliser une partie de ce financement pour soutenir les pôles marketing et ventes en Scandinavie et dans le sud de l’Europe, et tester de nouveaux business models, comme des programmes de leasing. 

«Grâce au soutien de notre communauté et des investisseurs, nous avons dépassé nos objectifs initiaux de financement et nous sommes dans une position sûre pour assurer les prochaines étapes de notre développement et de notre mission : changer de l’intérieur le secteur de l’électronique», indique Eva Gouwens, CEO de Fairphone.

Après une année 2017 difficile, en raison d’une pénurie de composants électroniques qui a contraint la société à cesser temporairement sa production et même à fermer sa boutique en ligne, Fairphone repart de l’avant avec l’ambition d’atteindre 500 000 utilisateurs à l’horizon 2020.

Fairphone : les données clés

Fondateur : Bas van Abel
Création : 2013
Siège social : Amsterdam
Activité : fabrication de smartphones éthiques

Plus d'infos

Maxence Fabrion

Journaliste chez FW - DECODE MEDIA Pour contacter la rédaction : redaction.frenchweb@decode.media

Sur le même sujet

Share This