ActualitéBusinessTech

Confinement: aux Etats-Unis, les robots pourraient durablement remplacer les employés

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Aux Etats-Unis, le confinement des travailleurs incite les entreprises à accélérer dans l’automatisation de certaines tâches, selon un rapport du think tanks Brookings Institution. Si cela permettrait aux entreprises d’être davantage autonomes et de survire à la crise du Covid-19 d’un point de vue économique, de nombreux américains pourraient perdre définitivement leur emploi après la crise si leurs entreprises restructurent leurs activités autour des machines.

Les secteurs les plus susceptibles d’être touchés seraient ceux de la restauration, de la production, du transport et de la construction. L’automatisation des tâches par des machines concerne surtout les postes qui requièrent le moins de qualifications, ce qui ferait des travailleurs les plus précaires les premières victimes de cette restructuration. Selon les experts du Brookings Institution, pas moins de 36 millions d’emplois seraient concernés.

Détruire des emplois pour en créer d’autres?

Des géants américains ce sont déjà emparés de ce domaine, à l’instar de Walmart, qui a banalisé les « robots nettoyeurs » dans ses supermarchés, ou d’Amazon, qui a énormément investi dans la robotisation et qui a déjà automatisé de nombreuses tâches dans ses entrepôts. L’entreprise compte en effet plus de 25 centres automatisés.

Cependant, depuis qu’Amazon a fait l’acquisition du fabricant de robots de logistique Kiva en 2012, l’entreprise affirme avoir embauché 300 000 personnes. Ainsi, l’automatisation pourrait créer des nouveaux emplois nécessitant plus de qualifications, mais au détriment des travailleurs les plus précaires, qui sont le plus souvent des personnes jeunes, racisés et qui proviennent de milieux modestes, précise Brookings Institution.

En 2019, Raffaello D’Andrea, co-fondateur de Kiva Systems (Amazon Robotics), avait alors précisé dans une interview pour FrenchWeb que « les personnes qui disent que les robots ne font pas disparaître d’emplois et ne font qu’en créer mentent », avant de poursuivre, « les robots font bien disparaître des emplois car, par définition, il s’agit d’innovations qui améliorent les processus. Ils créent aussi de nouveaux types d’emplois (…). Lorsque vous disposez de ces nouvelles capacités, vous pouvez créer de nouveaux processus, et il vous faut des personnes pour en profiter. Mais il y a une période transitoire. Ces choses prennent du temps, et des personnes seront supplantées, c’est un problème: que vont faire ces personnes ? ».

Bouton retour en haut de la page
Confinement: aux Etats-Unis, les robots pourraient durablement remplacer les employés
[Reportage] Coliving : dans les coulisses de La Casa
Zendesk Forum Paris : L’art de réinventer la relation client
Collect, la nouvelle startup BtoB d’Alex Delivet pour vous aider dans la gestion de documents
Comment Rosaly veut démocratiser l’acompte sur salaire en France
[Silicon Carne] AgTech : le futur de la food
[Série F] Contentsquare lève 600 millions de dollars et double sa valorisation à 5,6 milliards

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media