AcquisitionActualitéBusinessInvestissementsTech

Construction Tech: Sogelink et Geodesial fusionnent pour viser 80 millions d’euros de chiffre d’affaires

Comme dans beaucoup d’autres domaines, le Covid-19 a accéléré la transformation du secteur de la construction. Un coup d’accélérateur bienvenu pour le BTP qui a du mal à prendre largement le tournant numérique. Comme le pointe l’Observatoire de la Construction Tech, créé par le salon professionnel Batimat et le Gimelec (groupement des entreprises de la filière électronumérique française), le secteur fait face à un enjeu de productivité que les solutions digitales peuvent aider à régler.

Signe de cette accélération, l’annonce aujourd’hui de la fusion de deux importants acteurs français du marché: Sogelink, qui accompagne les acteurs de l’écosystème des infrastructures, des chantiers et du patrimoine avec des solutions logicielles, cloud et mobiles, et Geodesial Group, qui via ses filiales Geomedia, Geomensura et Bloc in Bloc, développe et commercialise des logiciels dans les domaines de la géomatique, des études d’aménagements urbains et des infrastructures de transport. Le nouvel ensemble compte 300 employés répartis dans neuf bureaux (en France, en Hongrie et au Canada).

Retrouvez l’interview complète de Fatima Berral, présidente du nouveau groupe et CEO de Sogelink, et de David Le Roux, directeur général du nouveau groupe et CEO de Geodesial Group

Listen to « Construction Tech: Sogelink et Geodesial fusionnent pour viser 80 millions d’euros de chiffre d’affaires » on Spreaker.

La data, au cœur des enjeux de transformation du BTP

Pour illustrer les enjeux de productivité auquel fait face le secteur du BTP,  dans une étude réalisée en partenariat avec Xerfi, l’Observatoire de la Construction Tech fait par exemple un parallèle avec le secteur de l’industrie.

Il notait ainsi que la France est le pays d’Europe où le différentiel de productivité est le plus important entre le secteur de l’industrie et celui de la construction. Ainsi, le différentiel de productivité cumulé entre 1995 et 2018 s’élevait par exemple à 127,3% en France contre 39,6 % au Royaume-Uni.

Au cœur de cet enjeu, on retrouve notamment une meilleure utilisation de la data. A quel point cela pourrait-il changer le secteur? «La data est la clé. Nous le voyons aussi à travers le BIM [Building Information Modeling, ndlr]», commence Fatima Berral, CEO de Sogelink, et qui prend le titre de présidente du nouvel ensemble. «La donnée est utilisée pour caractériser tous les éléments d’un projet, d’un chantier. Et la qualité de cette donnée fait que l’on pourra travailler en sécurité avec des données fiables. Nous échangeons à travers des plateformes des plans, de la donnée géographique, des images qui deviennent des nuages de points. La capacité des systèmes à traiter cette donnée, et vite, est clé. C’est ce que nous apportons déjà et que nous allons encore tenter de faire croître en nous adaptant aux nouvelles technologies, en utilisant l’intelligence artificielle, le machine learning, etc., pour avoir cette donnée de manière exhaustive et intègre».

«L’un des plus forts enjeux que nous portons repose aussi sur le fait que la data est un domaine sensible. Et c’est là que nos groupes ont aussi beaucoup d’atouts pour assurer nos clients. Cette data, c’est aussi une data concurrentielle, c’est aussi une data qui est liée à la performance et parfois à la capacité de certains de nos clients à gagner des dossiers», ajoute David Le Roux, directeur général du nouveau groupe et CEO de Geodesial Group.

Sogelink cite Grand Lyon Métropole, Orange, Spie ou encore la SNCF parmi ses clients. Du côté de Geodesial Group, on retrouve des entreprises comme Colas, Bouygues Telecom ou encore Vinci Construction. 

34 000 clients au total

La nouvelle entité compte 34 000 clients. Complémentaires au niveau de leurs activités, les deux entreprises partagent aussi un actionnaire commun, Keensight Capital, qui a été clé dans cette fusion. Le fonds spécialisé dans le Growth Buyout était d’ailleurs devenu actionnaire majoritaire de Geodesial Group en octobre 2019.

«C’est la création d’une holding dans laquelle les actionnaires, qu’ils soient financiers ou issus du management, apportent leurs titres dans cette nouvelle entité. Donc c’est vraiment le modèle type de la fusion. Avec après une gouvernance et une organisation communes pour tout le groupe ainsi qu’une seule feuille de route et stratégie», développe Fatima Berral.

La nouvelle entité portera le nom des deux entreprises: Sogelink et Geodesial et vise 80 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2021. Le groupe a également pour ambition de poursuivre son expansion internationale.

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Construction Tech: Sogelink et Geodesial fusionnent pour viser 80 millions d’euros de chiffre d’affaires
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale