Actualité

Coronavirus et évènements de marque, quel remède pour sauver votre plan marketing?

Les temps vont être difficiles pour les organisateurs d’évènements et les marques qui comptaient présenter leurs nouveaux produits / services et développer leurs ventes. Après le Mobile World Congres, dont les pertes, rien que pour Barcelone, sont évaluées à 492 millions d’euros, les grandes conférences des acteurs de la tech sont annulées les unes après les autres: F8 de Facebook, le Google News International Summit, Shopify Unite, la Video Games Conférence de Microsoft, HP Reinvent Partner.

Apple patiente encore quelques jours avant de se décider sur le sort de la WWDC qui est prévue en juin. Seul Google a maintenu Google I/O les 12 et 14 mai prochain.

Un casse tête pour les organisateurs, qui doivent non seulement prendre rapidement une décision dans un contexte d’incertitude, et le cas échéant annuler avec toutes les conséquences que cela entraîne budgétairement, en terme de business et pour la marque. Il est aussi difficile de construire un évènement que de le déconstruire, gérer les prestataires engagés, les partenaires associés, et surtout les clients qu’il faut prévenir, et parfois indemniser des frais engagés. Une gestion qui, mal pilotée, peut avoir un impact conséquent sur la marque. Une situation de crise à laquelle peu d’organisateurs d’évènements se préparent.

Les grands équilibres des plans de communication remis en cause

Quelles solutions sont offertes aux annonceurs qui ont besoin de communiquer sur leurs produits et services, générer des leads pour que leurs équipes commerciales développent les ventes prévues?

Bien entendu les autres canaux de communications vont être renforcés, SEA, display, tant que les prix restent acceptables et les espaces disponibles. Mais l’intelligence marketing ne va pas manquer de trouver de nouveaux outils paliatifs.

A commencer par la conférence en ligne. De nombreuses marques n’ont pas attendu le Coronavirus pour virtualiser tout ou partie de leurs grandes messes. A commencer par Microsoft qui depuis 2012 lors de sa conférence annuelle Microsoft Expériences propose de retrouver en ligne les interventions en plénière, ainsi que des programmes dédiés sur les différentes thématiques couvertes par la marque. Autant d’opportunités pour accroitre l’audience de son évènement qui atteignait au Palais des congrès les 20 000 visiteurs pour dépasser les 300 000 internautes sur la version en ligne.

Autre opportunité, celle de participer à des conférences en ligne sur ses thématiques sectorielles ou métier, à l’instar des Decode Days. Au cours d’une matinée, vous intervenez lors d’une conférence en ligne, que ce soit seul ou aux cotés d’un client ou partenaire pour prendre la parole sur la thématique de la conférence et partager votre expérience. De tels dispositifs permettent de mutualiser les coûts de recrutement, d’activation d’audience et de générer des leads que vous n’auriez pas touché seuls.

Les Webinars sont également un moyen particulièrement efficace pour multiplier vos prises de paroles, d’être visible toute l’année de vos audiences cibles et d’engager une relation d’affaires avec les personnes qui se seront montrées les plus engagées dans les échanges.

Il y a de multiples solutions pour palier à cette situation de crise, solutions qui sont par ailleurs des opportunités sur lesquels nous avons déjà de nombreux retours d’expérience, n’hésitez pas à nous interroger pour identifier le dispositif le plus approprié: marine@decode.media

 

Richard Menneveux

CEO & Editor in Chief@Decode Media / Pour me contacter: richard@decode.media / Pour communiquer sur FrenchWeb, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Coronavirus et évènements de marque, quel remède pour sauver votre plan marketing?
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD
Télétravail: quelles sont les principales mesures validées par la majorité des partenaires sociaux?
Comment le service de location de voitures Carlili veut s’étendre en France
General Electric s’apprête à supprimer près de 300 postes en France
Unacademy
EdTech: Unacademy lève de nouveaux fonds pour atteindre une valorisation de 2 milliards de dollars
Blast, un programme soutenu par Starburst qui veut faire exploser les startups françaises du spatial