ActualitéBusinessTech

Coronavirus: Baidu prévoit une chute spectaculaire de ses revenus au 1er trimestre

AFP

Le géant de l’Internet Baidu prévoit une chute pouvant atteindre 13% de son chiffre d’affaires au 1er trimestre en raison de l’épidémie de coronavirus, a-t-il annoncé vendredi, tout en faisant état d’un triplement du bénéfice net au dernier trimestre de l’exercice 2019. Basé à Pékin et coté à New York, Baidu -dont le moteur de recherche domine le web chinois- voit son horizon s’assombrir en raison de l’impact tous azimuts de la propagation du nouveau coronavirus.

Le groupe table au premier trimestre 2020 sur un chiffre d’affaires compris entre 21 et 22,9 milliards de yuans (entre 3 et 3,3 milliards de dollars), soit une chute spectaculaire de 5 à 13% de ses revenus sur un an. C’est très en-deçà de la prévision médiane de 23,4 milliards de yuans des analystes sondés par l’agence Bloomberg. Sur ses activités de coeur de métier (principalement la publicité en ligne), ses recettes pourraient même dévisser de 18%, avertit-il dans un communiqué accompagnant la publication des résultats annuels. « La situation du coronavirus continue d’évoluer, la visibilité pour l’activité économique est extrêmement limitée. Ces prévisions reflètent la vision actuelle et préliminaire de Baidu, sujette à une incertitude substantielle », avertit le groupe.

Montée en puissance des concurrents

Particulièrement sensible à la conjoncture, Baidu se trouve déjà sous pression face à la montée en puissance des concurrents, notamment la startup ByteDance (propriétaire des plateforme de vidéos Douyin et TikTok), qui rognent le marché de la publicité en ligne. Les recettes publicitaires de Baidu ont ainsi reculé de 5% sur l’année 2019 à 78,1 milliards de yuans (11,22 milliards de dollars). Son chiffre d’affaires sur l’exercice a gonflé de 5% à 107,4 milliards de yuans (15,43 milliards de dollars), notamment soutenu par la performance de sa plateforme de contenus vidéos iQiyi (29 milliards de yuans, +16%).

Baidu a cependant bien résisté sur la fin de l’exercice: après une perte d’environ 900 millions de dollars au 3e trimestre, il a enregistré sur les trois derniers mois de 2019 un triplement du bénéfice net sur un an, à 6,34 milliards de yuans (911 millions de dollars). Dans le même temps, le chiffre d’affaires a enregistré une progression de 6%, à 28,9 milliards de yuans, à la faveur d’une stabilisation des recettes publicitaires, après avoir trébuché au trimestre précédent. La plateforme iQiyi, numéro un de la vidéo en ligne en Chine grâce à ses séries et émissions musicales très populaires, revendiquait 106,9 millions d’abonnés fin 2019 (+22% sur un an) et pourrait bénéficier d’une fréquentation accrue en raison de l’épidémie, qui a contraint de nombreux Chinois à se confiner chez eux.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. Sincèrement pour les grandes entreprises qui ont une relation étroite avec les pays asiatiques , il y a de quoi s’inquiéter pour ça le Made in France c’est top mais tout dépend de où proviennent les matière premières.

Bouton retour en haut de la page
Baidu
Coronavirus: Baidu prévoit une chute spectaculaire de ses revenus au 1er trimestre
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
Comment les entreprises peuvent-elles appliquer la recette qui a fait le succès des GAFA ?
Empowerment des collaborateurs: pourquoi les résultats ne sont-ils pas à la hauteur des espérances?
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?