Actualité

[Made in Bordeaux] Zoom sur les levées de fonds de ce début d’année, French Tech Central et Open Startup

Par Aurore Vinzerich et Jacques Froissant, correspondants FrenchWeb

Après une excellente année 2019, qui a vu le montant des levées des startups de Nouvelle-Aquitaine être multiplié par deux, 2020 démarre bien… très bien même!

Little Worker

Désormais installée à Bordeaux, Little Worker avec 12 millions d’euros de CA et 250 chantiers réalisés en 2019, accélère sa construction avec une levée d’1 million d’euros réunis auprès de business angels comme Fabrice Grinda, 50 Partners et le bordelais Pierre Vidal (Ideal Groupe). Little Worker prévoit ainsi de s’implanter d’ici 2 ans dans les 10 plus grandes métropoles françaises. Composée d’architectes, développeurs et responsables travaux, Little Worker allie BTP et digital et accompagne de A à Z les projets des particuliers en combinant : la présence physique d’un responsable travaux et le pilotage du projet en ligne.

JeStocke

Avec 1,7 million d’euros réunis auprès de ses investisseurs historiques (MAIF Avenir et AB Box SA) et de deux nouveaux acteurs (Banque des territoires et LeanSquare), JeStocke se donne les moyens d’accélérer son expansion. Positionnée sur le créneau de la logistique urbaine, la plateforme propose plus d’1,3 million de m3 d’espaces de stockage à ses clients, qu’ils soient particuliers et professionnels, dans plus de 2 170 villes en France mais également en Belgique. Dirigée par Laure Courty, la société bordelaise va désormais accélérer son développement auprès des professionnels.

Résurrection

Quand les résidus de la fabrication de la bière deviennent des gâteaux apéro, cela s’appelle une Résurrection! Chez FrenchWeb, on ne recule devant rien: nous avons goûté… et aimé! La startup créée en 2018 par Marie Kerouedan et Nathalie Golliet franchit un nouveau pas avec une levée de 800 000 euros. La R&D qui va s’accélérer permettra d’ouvrir la production à la valorisation d’autres déchets gourmands pour proposer de nouveaux produits toujours plus responsables et anti-gaspi.

 

L’interview 

French Tech Central:

3 questions à Mikaël Lozano, coordinateur French Tech Central.

1. Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est French Tech Central?

Expérimenté depuis deux ans à Station F à Paris, le programme French Tech Central a pour objectif de favoriser le lien et les rencontres entre les entreprises innovantes et les acteurs publics. Devant le succès rencontré à Paris, il a été décidé de le répliquer dans les Capitales French Tech. French Tech Central sera déployé à la Cité Numérique de Bègles au deuxième trimestre 2020 par l’association French Tech Bordeaux. A la fois plateforme web et lieu physique, ce dispositif doit faciliter les démarches des entrepreneurs et les aider à obtenir des réponses rapides et personnalisées. Très concrètement, une quinzaine d’acteurs publics (Banque de France, Bpifrance, Business France, la Directe, les Douanes, l’INPI, l’Urssaf…) vont se mobiliser pour tenir des permanences dans les locaux de French Tech Central à la Cité Numérique. En se rendant sur ce site, l’entrepreneur.e pourra bloquer un rendez-vous individuel avec un correspondant innovation de chacun de ces acteurs publics.

A titre d’exemple: un problème de propriété intellectuelle émerge le lundi dans votre entreprise. Il vous suffit de vous rendre sur notre site, de consulter l’agenda des permanences de l’INPI, de repérer la date la plus proche, de réserver un RDV à l’heure qui vous convient, et le jour J de venir rencontrer l’expert innovation de l’INPI dans nos murs afin qu’il réponde à vos questions. French Tech Central n’est pas un guichet unique qui se contenterait d’enregistrer des dossiers: chaque acteur public nomme actuellement un correspondant innovation chargé de venir à la rencontre des entrepreneurs et de répondre à leurs questions pour lever les freins à la croissance. Et pour que ça fonctionne, nous prévoyons un rythme de permanences très soutenu. Il est important de préciser que l’accès à ce dispositif est gratuit et ouvert à toutes les entreprises innovantes, quel que soit leur degré de maturité.

Parallèlement, les espaces de French Tech Central accueilleront également une programmation riche avec des ateliers thématiques, des afterworks…

2. French Tech Central est-il uniquement dédié aux liens avec les acteurs publics?

C’est le cœur du réacteur, mais nous avons également voulu ouvrir le dispositif à d’autres univers. French Tech Central fera donc intervenir également les acteurs de la recherche. Le 10 mars nous initions par exemple un cycle de permanences avec INRIA Sud-Ouest, qui se tiendra à la disposition des porteurs de projet dans nos locaux pour échanger sur des problématiques technologiques….

Les locaux de French Tech Central seront également mis à contribution pour accueillir des
ETI et des grands groupes qui souhaitent partager leurs démarches d’innovation, leurs

expertises, lancer leurs concours d’innovation, organiser des ateliers thématiques ou des
permanences pour rencontrer l’écosystème…

3. Vous occupez le poste de Coordinateur French Tech Central depuis janvier. C’est une création de poste. Pouvez-vous nous parler de vos missions?

Dans l’immédiat, je travaille sur la phase de lancement de French Tech Central : pilotage du développement de la plateforme web, aménagement des locaux, adossement à des structures partenaires. Nous faisons le choix de travailler exclusivement avec des fournisseurs et prestataires locaux, à tous les niveaux de développement du projet. French Tech Central sera lancé avant la fin du semestre. Ensuite, je serai chargé d’animer le lieu, de concevoir et planifier les événements, de les co-animer… tout en m’assurant que le circuit de prise de charge des entreprises innovantes par les acteurs publics fonctionne bien.

L’événement à ne pas manquer:

Open Startup Bordeaux le 4 mars !

Open Startup est un tout nouvel événement porté par TRACTR! Le concept est simple. L’espace d’une après-midi, les startups et acteurs de l’écosystème ouvrent leurs portes au grand public : particuliers, étudiants, (futurs) entrepreneurs, demandeurs d’emploi ou simplement curieux d’innovation!

« Nous sommes ravis que la première édition d’Open Startup en Europe se déroule en France et à Bordeaux », annonce Cyril Texier, Président de la French Tech Bordeaux.

A date, ce sont plus de 60 start-up et structures d’accompagnement (Le Village by CA, 1Kubator, Le Campement, Bordeaux Technowest, héméra, Unitec, Pépinière éco-créative…) qui ont répondu présentes pour participer à ce premier opus. Avec plus de 250 inscrits, l’édition sera riche en échange et en découvertes, d’autant que plus de 40 offres d’emploi seront à pourvoir!

« Open Startup se veut inclusif, fédérateur et accessible. Nous souhaitions mettre sur le devant de la scène des jeunes entreprises innovantes du territoire et diffuser cette culture entrepreneuriale dynamique auprès d’un public désireux d’aller à la rencontre de cette effervescence » conclut Guillaume Commagnac, Directeur Développement & Relations Startups chez TRACTR.

Inscriptions et informations ici.
Mercredi 4 mars de 14h30 à 18h30
Gratuit.

 

Agenda

 

Jeudi 12 mars : Tech for Good
Conférence : La Tech au service de l’entrepreneuriat social et solidaire, avec Adeline Braescu-Kerlan, Directrice du Groupe SOS Tech et Hakim Baka, CEO de Geev.
Heure : 18h30
Lieu : Kedge Business School – 680 Cours de la Libération (Talence)
Inscription : CLIQUEZ ICI

Jeudi 12 mars : Fintech Tour 2020
Conférence : Après avoir accueilli plus de 1 200 participants dans 13 villes lors de sa dernière édition, le Fintech Tour revient en 2020 avec une première étape à Bordeaux. Comme l’année dernière, l’objectif est de partir à la rencontre des écosystèmes financiers en région afin de faire émerger des solutions Fintechs innovantes.
Heure : 18h
Lieu : Héméra – 132 rue Fondaudège (Bordeaux)
Inscription : CLIQUEZ ICI

Lundi 16 mars : Conférence “Brand Success”
À l’occasion de la sortie du livre “Brand Success – 50 nouvelles réussites exceptionnelles du marketing et de la communication”, Marc Drillech sera en conférence à l’iSEG Bordeaux pour échanger sur 50 dispositifs concrets de communication pleins de modernité et d’audace et participera à un débat autour de l’inventivité 360°.
Heure : 11h
Lieu : ISEG Bordeaux – 85 rue du Jardin Public (Bordeaux)
Inscription : CLIQUEZ ICI

Les correspondants :

 

Jacques Froissant, Fondateur d’Altaïde en 2000, conseil en Recrutement qui s’est imposé rapidement comme un acteur majeur de l’accompagnement des sociétés innovantes de l’univers digital / numérique.

https://www.altaide.com/ 

https://www.linkedin.com/in/jacquesfroissant/


Aurore Vinzerich est la fondatrice et dirigeante de Madame de la Com’, agence spécialisée dans la communication.

unication des start-up. Avec 15 années d’expérience dans la Communication et les Relations Presse, Aurore est également intervenante dans plusieurs écoles (SciencesPo, INSEEC…) et est Mentor pour dans des accélérateurs et incubateurs (1Kubator, Théophraste…).

Vous pouvez la retrouver sur son site, son compte Twitter ou LinkedIn

Les correspondants

Les correspondants des Frenchweb en France et à l'international Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
[Made in Bordeaux] Zoom sur les levées de fonds de ce début d’année, French Tech Central et Open Startup
Cloud gaming: après Google et Amazon, Facebook se lance sur ce marché à un demi-milliard de dollars
E-commerce: Google et Temasek prêts à investir 350 millions de dollars dans Tokopedia
4 logiciels de paie pour bien gérer votre entreprise et vos RH
Qui était Lee Kun-hee, le président de Samsung à l’origine d’un empire international ?
FoodTech: comment la restauration d’entreprise innove face à la crise
Formation des collaborateurs: comment éviter «l’obsolescence programmée de la connaissance»?