ExportRussie

Coronavirus: « Les sanctions imposées à la Russie pourraient lui permettre de se relever plus facilement »

Interview de Carole Grimaud, analyste de la géopolitique russe

Carole Grimaud, analyste de la géopolitique russe, explique le positionnement géopolitique de la Russie durant cette crise sanitaire. En Russie, le mois d’avril est payé mais chômé pour les personnes ne pouvant travailler à domicile. « Les mesures de soutien économiques sont surtout adressées aux ménages et aux PME. Les grandes entreprises ne sont pas visées pour le moment« , explique Carole Grimaud.

Au-delà de l’aspect économique de la situation, la situation médicale inquiète la population. « Les Russes s’inquiètent en ce qui concerne les chiffres. Ils ont peur que le gouvernement cache la réalités sachant que le système de santé n’a pas eu les investissements nécessaires ces dernières années.Sur une population de 147 millions d’habitants, j’ai reporté 55 000 lits d’hôpitaux seulement. »

D’un point de vue géopolitique, la Russie a envoyé un signal fort en apportant de l’aide à l’Italie et aux Etats-Unis. « C’est une façon de prouver que le gouvernement russe contrôle la situation, qu’il peut aussi aider les pays européens. C’est une image forte donnée au reste du monde« , met en avant Carole Grimaud, analyste de la géopolitique de la Russie.

Une reprise était envisagée en Russie pour l’année 2020 mais cette crise sanitaire remet fortement en question  cette perspective économique. « La reprise économique espérée pour 2020 est totalement menacée. La croissance ne va pas reprendre. Mais les six années de sanctions imposée à la Russie ont eu un effet qui pourraient permettre à la Russie de se relever plus facilement car cela a permis aux grandes entreprises de réduire leurs dettes et au secteur agricole de se développer avec une baisse des importations« , explique Carole Grimaud.

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Carole Grimaud, analyste de la géopolitique russe :

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple PodcastSpotifyDeezer, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • DECODE Business: chaque jour, découvrez l’actualité des entreprises innovantes sur Spotify et Apple Podcasts
  • DECODE VCdécouvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • DECODE Exitcomment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • DECODE CTOdécouvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • DECODE RHdécouvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaineRichard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • WildCard: notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne: l’actualité de la Valley vu par Carlos Diaz et ses invités

Laetitia Lienhard

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. C était vrai jusqu a ce qu on apprenne la vérité. La Russie est en pleine crise malgré ce que nous dit le gouvernement russe. Mais les hôpitaux commence à faire monter la grogne. Lesi russes commencent à repprocher cette gestion de crise et l envoi de équipementse qui manque cruellement en interne. Vérifié vos sources.
    Vous êtes à la limite de la désinformation là…

Bouton retour en haut de la page
Coronavirus: « Les sanctions imposées à la Russie pourraient lui permettre de se relever plus facilement »
Cyberattaques : le secteur médical comme première cible
Coronavirus : la Tech africaine impactée mais mobilisée
« Il faut privilégier les Tech françaises et européennes pour assurer notre souveraineté »
Certideal lève 8 millions d’euros pour s’étendre sur le marché européen des smartphones reconditionnés
Transport : « Cette période brutale va laisser des traces : disparitions de sociétés, rachats »
Le générateur d’attestations de déplacement en ligne pose la question des données personnelles