ActualitéCrowdfundingStartup

Crowdfunding: Allianz France va investir dans les projets sur SmartAngels

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Nouveau rapprochement entre un grand groupe et le secteur du crowdfunding. Allianz France va investir dans plusieurs centaines d’entreprises et de start-up qui lancent leur campagne de financement participatif afin de lever des fonds sur la plate-forme SmartAngels.

Une enveloppe de 5 à 10 millions d’euros

Pour cela, l’assureur allemand va lancer un fonds, pour une durée d’au moins cinq ans, spécialement dédié doté d’une enveloppe de 5 à 10 millions d’euros, qui sera géré par Idinvest Partners, un acteur français du capital-risque. Concrètement, les clients d’Allianz choisiront les entreprises dans lesquelles ils souhaitent investir. Celles-ci étant sélectionnées par Idinvest Partners, après présentation par SmartAngels.

« Nous souhaitons accompagner nos clients dans leur démarche de financement participatif et innovant dans l’économie réelle », déclare Matthias Seewald, membre du comité exécutif d’Allianz France en charge des Investissements.  « Le crowdfunding permet aux particuliers comme aux professionnels et institutionnels de réorienter des flux d’investissement vers l’économie réelle et de fluidifier la chaîne de financement », ajoute Benoît Bazzocchi, fondateur et président de SmartAngels.

Multiplication des partenariats, mais des questions…

Ce n’est pas la première fois que des plates-formes françaises de financement participatif nouent des partenariats avec des grands acteurs du secteur financier. Par exemple, Groupama Banque va contribuer à hauteur de 100 millions d’euros sur Unilend, spécialisé dans le prêts de pair à pair, et le Crédit Coopératif a signé une convention de partenariat avec WiSEED, spécialisé dans l’investissement en capital.

Ces rapprochements ne manquent cependant pas de soulever des interrogations dans le milieu du financement participatif, né comme une alternative aux acteurs traditionnels. Ainsi, Groupama Banque s’est engagée à ne pas prendre plus de 20% de chacun des dossiers de crédit qui arrivent sur Unilend.

A lire sur le sujet : Crowdfunding et banques, je t’aime moi non plus ?

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Un commentaire

  1. En tout cas j’aime bien vérifier les sociétés ayant fait des levées de
    fonds sur les plateformes pour savoir si elles existent encore et après
    vérification il faut éviter smartangels avec une levée de fonds en
    octobre dernier pour un liquidation judiciaire 3 mois après…. avec Green and Blue Veda cela laisse songeur sur les pratiques dans le
    crowdfunding!!.

Bouton retour en haut de la page
Crowdfunding: Allianz France va investir dans les projets sur SmartAngels
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
Facebook, Amazon, Uber, Twitter… Pourquoi la Tech américaine recrute moins qu’avant ?
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media