ActualitéCrowdfundingEuropeStartup

Crowdfunding: Allianz France va investir dans les projets sur SmartAngels

Nouveau rapprochement entre un grand groupe et le secteur du crowdfunding. Allianz France va investir dans plusieurs centaines d’entreprises et de start-up qui lancent leur campagne de financement participatif afin de lever des fonds sur la plate-forme SmartAngels.

Une enveloppe de 5 à 10 millions d’euros

Pour cela, l’assureur allemand va lancer un fonds, pour une durée d’au moins cinq ans, spécialement dédié doté d’une enveloppe de 5 à 10 millions d’euros, qui sera géré par Idinvest Partners, un acteur français du capital-risque. Concrètement, les clients d’Allianz choisiront les entreprises dans lesquelles ils souhaitent investir. Celles-ci étant sélectionnées par Idinvest Partners, après présentation par SmartAngels.

« Nous souhaitons accompagner nos clients dans leur démarche de financement participatif et innovant dans l’économie réelle », déclare Matthias Seewald, membre du comité exécutif d’Allianz France en charge des Investissements.  « Le crowdfunding permet aux particuliers comme aux professionnels et institutionnels de réorienter des flux d’investissement vers l’économie réelle et de fluidifier la chaîne de financement », ajoute Benoît Bazzocchi, fondateur et président de SmartAngels.

Multiplication des partenariats, mais des questions…

Ce n’est pas la première fois que des plates-formes françaises de financement participatif nouent des partenariats avec des grands acteurs du secteur financier. Par exemple, Groupama Banque va contribuer à hauteur de 100 millions d’euros sur Unilend, spécialisé dans le prêts de pair à pair, et le Crédit Coopératif a signé une convention de partenariat avec WiSEED, spécialisé dans l’investissement en capital.

Ces rapprochements ne manquent cependant pas de soulever des interrogations dans le milieu du financement participatif, né comme une alternative aux acteurs traditionnels. Ainsi, Groupama Banque s’est engagée à ne pas prendre plus de 20% de chacun des dossiers de crédit qui arrivent sur Unilend.

A lire sur le sujet : Crowdfunding et banques, je t’aime moi non plus ?

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Un commentaire

  1. En tout cas j’aime bien vérifier les sociétés ayant fait des levées de
    fonds sur les plateformes pour savoir si elles existent encore et après
    vérification il faut éviter smartangels avec une levée de fonds en
    octobre dernier pour un liquidation judiciaire 3 mois après…. avec Green and Blue Veda cela laisse songeur sur les pratiques dans le
    crowdfunding!!.

Bouton retour en haut de la page
Crowdfunding: Allianz France va investir dans les projets sur SmartAngels
Paiement fractionné: la Banque Postale s’allie à la FinTech Alma
La startup de Jessica Alba Honest Company lève 413 millions de dollars lors de son IPO
La Cnil clôture les mises en demeure d’Engie et EDF sur les données collectées par les compteurs Linky
Transformation numérique: le groupe lyonnais Visiativ veut lever jusqu’à 8 millions d’euros
Facebook: 3 questions sur la suspension de Donald Trump
Cloud: Microsoft s’engage à maintenir en Europe les données de ses clients européens