ActualitéDesign

[Design] Ten by Fotolia: L’Homme de demain mis en boîte par Christophe Huet et Mikel Muruzabal

Le concours « Ten by Fotolia » met en avant des artistes du monde entier. Ce mois-ci, le quatrième binôme de cette saison 3 est constitué de deux artistes internationaux : Christophe Huet, célèbre retoucheur photographique français et photographe espagnol Mikel Muruzabal.

Après Paul Ripke et Nik Ainley, TEN met à l’honneur le travail en binôme, qui était d’ailleurs une grande première pour le photographe : « j’ai beaucoup appris du travail avec un partenaire et j’ai adoré l’expérience ». Pourtant, la collaboration entre les deux artistes aurait pu s’avérer délicate : « nos deux univers sont très éloignés », admet Mikel. Cette différence, bien loin de desservir le projet, leur a justement permis de le nourrir.

EnergyOfLife-650

le travail de ce troisième binôme d’artistes de la saison 3 de TEN « Energy of Life » est disponible ici au format PSD avec l’ensemble des calques, filtres, réglages et ressources utilisés pendant 24 heures.

Au vue de cette création et de l’ensemble de son travail, on peut chercher le secret de Christophe Huet, celui qui l’a rendu si célèbre… « Je n’ai aucun « truc » », affirme t’il. « Je me concentre simplement sur l’équilibre dont l’image a besoin ». Son outil de bataille ? Photoshop, tout simplement.

Quant à Mikel, équipé d’un appareil Canon, il nous confie : « si je ne devais choisir qu’un seul de mes objectifs, je prendrais mon Canon 85mm 1.2. Je l’utilise dans la majorité de mes travaux ».

Le photographe nous dévoile une de ses petites astuces pour créer des décors dans lesquels il veut inclure une personne. Il fabrique un décor miniature en polystyrène qu’il photographie ensuite sous la même lumière que celle utilisée pour le modèle. Pour plus de réalisme, il applique des couches de textures (bois, ciment, etc…) qui donnent l’impression de vrais bâtiments. Un « truc » simple à réaliser qui demande peu de temps et d’argent.


Photographe ? Artiste ? Créateur ? Lui préfère se définir comme artisan.
« Le travail du retoucheur est d’assembler les différentes sources d’images pour n’en faire qu’une seule, comme si cette image finale avait toujours existé », précise Christophe Huet à propos de son métier.

Maître français de la retouche et du montage photographique aujourd’hui célèbre, Christophe Huet ne s’était pourtant pas destiné à ce milieu.
Il devient par la suite développeur à Picto, l’un des plus grands laboratoires de Paris de l’époque, pour ensuite se tourner vers la retouche, encore à ses débuts à cette époque. Sa rencontre avec Photoshop, balbutiante au début, fut pourtant décisive.
Quelques années plus tard, son travail est remarqué, notamment pour ses collaborations avec Perrier, Nike, Canal+, Playstation, ou encore les campagnes contre le SIDA.


Pour Mikel, la photographie est bien plus qu’une simple passion. « Pour moi, ce n’est pas juste une activité, ou un métier, c’est une façon de comprendre le monde, un moyen de communiquer avec les autres et de les faire participer à ma propre vision du monde ».

Ses références, il les a trouvées dans son expérience personnelle. Lieu de vie, famille, amis, télévision, livres, art, culture, politique… nous influencent et nous constituent en tant qu’être. Autant d’éléments qui permettent, selon lui, de « générer de la diversité, une valeur essentielle dans ce monde de plus en plus uniforme ».

Découvrez la vidéo making-off de cette rencontre et les coulisses de la création :

[PUBLIREDACTIONNEL]

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Share This