A la uneAmérique du nordBusiness

DynAdmic décrypte les vidéos pour adapter la publicité aux centres d’intérêt des internautes

Cette semaine, Frenchweb vous emmène à New York, à la découverte des nouvelles idées business des entrepreneurs français.
 

Recevoir et gérer des milliards de propositions d'enchères publicitaires au quotidien, c'est la mission de DynAdmic, la start-up new-yorkaise co-fondée par Stéphane Bonjean. Depuis 2012, elle développe une technologie permettant de proposer des publicités susceptibles d'éveiller l'intérêt des internautes au travers des vidéos qu'ils visionnent. Baptisé targeting contextuel, «cet outil consiste à écouter la piste audio des vidéos vues sur Internet pour en comprendre le sens et en déterminer les centres d'intérêt des viewveurs», explique Stéphane Bonjean.

Sur le marché de la publicité programmatique, DynAdmic entend également proposer les meilleurs résultats, en termes d'efficacité (KPI) à ses clients, principalement des annonceurs et des agences de publicité. L'enjeu pour la start-up est de s'adapter à l'évolution constante de son écosystème. «Le monde programmatique évolue extrêmement vite», concède Stéphane Bonjean.

VOIR : L'interview de Stéphane Bonjean, co-fondateur de DynAdmic, à New York

Lire aussi : 5 techniques pour générer des leads grâce à la vidéo 

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici
DynAdmic décrypte les vidéos pour adapter la publicité aux centres d’intérêt des internautes
Pour faire face à Netflix, Apple explose son budget de production de contenus
Facebook/Google
Google et Facebook dominent toujours plus le marché français de la pub en ligne
eToro, la plateforme de trading social qui veut donner le goût de l’investissement aux particuliers
Netflix dépasse les 158 millions d’abonnés dans le monde
[DECODE] Que disent les acquisitions de Google (Alphabet) sur sa stratégie?
Lemon Way se renforce sur le paiement en ligne européen avec une levée de 25 millions d’euros
Copy link