ActualitéBusinessRetail & eCommerce

E.Leclerc sauve WineAdvisor de la liquidation judiciaire

E.Leclerc a racheté la start-up WineAdvisor créée en 2014 et surnommée le « Shazam du vin ». Cette application permet de retrouver des informations, des notations et des commentaires sur une bouteille en scannant son étiquette.

Malgré ses 700 000 téléchargements et plus de 595 000 utilisateurs dans le monde, c’est à la barre du tribunal qu’E.Leclerc a fait l’acquisition de la start-up qui risquait la liquidation judiciaire comme le révèle Le Figaro.

Stratégie multicanale

L’application WineAdvisor a été créée en 2014. Michel-Édouard Leclerc, PDG des magasins E.Leclerc, a expliqué au Figaro que les six salariés de la start-up seraient conservés et que celle-ci serait amenée à se développer, notamment en diversifiant ses activités.

Positionnée très tôt sur la vente de vins avec notamment les Foires aux Vins, via cette acquisition, E.leclerc souhaite étendre les services multicanaux qu’elle peut fournir autour de ce produit. « E.Leclerc se donne les moyens d’enrichir le contenu et de renforcer sa stratégie multicanale à court et moyen terme », peut-on lire dans le communiqué. Sur Internet, les clients pourront retrouver les avis de la communauté WineAdvisor aussi bien sur macave.leclerc que sur les sites drive E. Leclerc. Sur mobile, une application dédiée « accompagnera les clients dans tous leurs parcours d’achat, en magasin ou sur le web».

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRHMerci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
E.Leclerc sauve WineAdvisor de la liquidation judiciaire
Ce qu’il faut savoir sur Instabase, nouvelle licorne américaine
RH: la startup Elevo lève 1 million d’euros pour sa plateforme de suivi des collaborateurs
[DECODE] La grande distribution française et les GAFA, un pacte avec le diable ?
Weeby, SynLab, CCMSA : focus sur les offres d’emploi du jour
La Libra n’est « pas la bienvenue en Europe »
Orange vend sa filiale en difficulté au Niger
Copy link