ActualitéBusinessRetail & eCommerce

E.Leclerc sauve WineAdvisor de la liquidation judiciaire

E.Leclerc a racheté la start-up WineAdvisor créée en 2014 et surnommée le « Shazam du vin ». Cette application permet de retrouver des informations, des notations et des commentaires sur une bouteille en scannant son étiquette.

Malgré ses 700 000 téléchargements et plus de 595 000 utilisateurs dans le monde, c’est à la barre du tribunal qu’E.Leclerc a fait l’acquisition de la start-up qui risquait la liquidation judiciaire comme le révèle Le Figaro.

Stratégie multicanale

L’application WineAdvisor a été créée en 2014. Michel-Édouard Leclerc, PDG des magasins E.Leclerc, a expliqué au Figaro que les six salariés de la start-up seraient conservés et que celle-ci serait amenée à se développer, notamment en diversifiant ses activités.

Positionnée très tôt sur la vente de vins avec notamment les Foires aux Vins, via cette acquisition, E.leclerc souhaite étendre les services multicanaux qu’elle peut fournir autour de ce produit. « E.Leclerc se donne les moyens d’enrichir le contenu et de renforcer sa stratégie multicanale à court et moyen terme », peut-on lire dans le communiqué. Sur Internet, les clients pourront retrouver les avis de la communauté WineAdvisor aussi bien sur macave.leclerc que sur les sites drive E. Leclerc. Sur mobile, une application dédiée « accompagnera les clients dans tous leurs parcours d’achat, en magasin ou sur le web».

Innocentia Agbe

Journaliste chez FrenchWeb / Le Journal des RH - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
E.Leclerc sauve WineAdvisor de la liquidation judiciaire
Brevets télécoms: Ericsson et Samsung règlent un important litige
Bill.com rachète la startup Divvy pour 2,5 milliards de dollars afin de gérer les dépenses des PME
Facebook
Facebook: la suspension de Donald Trump relance le débat de l’auto-régulation des réseaux sociaux
Bouygues Telecom
5G: Bouygues Telecom va recevoir 350 millions d’euros de la Banque européenne d’investissement
Twitter
Twitter lance une « boîte à pourboires » pour fidéliser les influenceurs
[BOOTSTRAP] Comment les entreprises qui bootstrappent s’adaptent elles à la crise?