Actualité

« Sharing economy » : un marché à 335 milliards de dollars d’ici à 2025 selon PwC

Le marché de la « sharing economy » pourrait atteindre les 335 milliards de dollars (268,5 milliards d’euros) d’ici à 2025, contre seulement 15 milliards de dollars aujourd’hui (12 milliards d’euros), selon une étude de PwC.

Pour parvenir à ces chiffres, le cabinet a pris en compte cinq secteurs clés : la finance P2P, le recrutement, le logement, l’autopartage et la musique et la vidéo en streaming. « Les 15 milliards de dollars de chiffre d’affaires mondial générés aujourd’hui par ces cinq secteurs de l’économie du partage pourraient s’élever à plus de 300 milliards de dollars en 2025. Mais la réalisation de ce potentiel nécessitera défis réglementaires et concurrentiels importants à surmonter » explique Robert Vaughan, économiste chez PwC.

« Plusieurs entreprises de haut niveau ont été pionnières dans l’approche de la sharing economy, perturbant certaines organisations établies, comme Uber qui a déclenché des protestations des chauffeurs de taxi à Londres. Dans le même temps, certains se sont saisis du secteur comme Avis qui a racheté Zipcar, une société d’autopartage » poursuit M. Vaughan.

Crédit photo: Fotolia, banque d’images, vecteurs et videos libres de droits

Olivier Harmant

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
« Sharing economy » : un marché à 335 milliards de dollars d’ici à 2025 selon PwC
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD