ActualitéBusinessJeux Video

Epic Games (Fortnite) s’apprête à lever 1,7 milliard de dollars

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

L’industrie du jeu vidéo connaît une santé de fer depuis le début de la pandémie de Covid-19 et est considérée comme l’une des « grandes gagnantes » de cette crise. Il n’est donc pas étonnant d’apprendre que l’éditeur américain derrière le célèbre jeu de Battle Royale Fortnite est en pourparlers pour lever jusqu’à 1,7 milliard de dollars auprès de ses investisseurs historiques, selon des sources citées par Bloomberg. Une opération qui pourrait valoriser Epic Games à environ 28 milliards de dollars. L’entreprise a déjà levé 3,4 milliards de dollars depuis son lancement en 1991 selon les données de Crunchbase. 

Epic Games a connu une année fructueuse puisqu’il a levé 1,78 milliard de dollars, dont 250 millions de dollars auprès de Sony, ce qui a porté sa valorisation à 17,3 milliards de dollars. Tencent, Lightspeed Venture Partners et Fidelity Management ont également participé à son financement. « Le soutien des leaders de la communauté financière accélère les efforts d’Epic pour construire un nouveau type d’écosystème numérique utilisant la technologie 3D en temps réel, des services qui connectent des centaines de millions de personnes et une vitrine numérique qui offre un modèle commercial équitable », expliquait alors Tim Sweeney, PDG du studio.

Stratégie d’acquisition 

Le géant des jeux vidéo en a profité pour mener quelques acquisitions, notamment celle du studio développant Fall Guys le mois dernier, un jeu de Battle Royale qui a rencontré un certain succès pendant la pandémie, puisqu’il s’est vendu à plus de 11 millions d’exemplaires sur PC. Parmi les rachats notables d’Epic Games, on peut citer celui de Psonyx, développeur du jeu en multijoueurs Rocket League, ou encore celui de la startup britannique Cubic Motion, spécialisée dans les technologies faciales, en mars 2020.

La dernière en date est l’acquisition de Capturing Reality, un logiciel photogrammétrique de pointe pour les scans 3D, dont la technologie soutiendra celle d’Unreal Engine, le moteur de jeu vidéo d’Epic Games. « Le logiciel de Capturing Reality est capable de reconstruire des objets et des scènes de toute taille à partir d’images ou de scans laser, produisant des scans 3D d’une précision et d’une qualité de maillage inégalées, à des vitesses plusieurs fois supérieures à celles des logiciels concurrents », a souligné le studio lors du rachat.

Si Epic Games récoltait de nouveaux fonds, il pourrait ainsi poursuivre son ambition assumée de devenir le numéro un du jeu vidéo multijoueurs en ligne. Mais une partie des fonds sera sans doute destinée à ses avocats, comme le souligne Bloomberg. En effet, Epic est en conflit avec Apple et Google, arguant que les commissions prélevées par ces géants sur les applications sont trop élevées. Dans cette bataille, le studio a été rejoint par des grands noms de la Tech, à l’instar de Spotify, Deezer ou encore Match Group.

Bouton retour en haut de la page
Fortnite
Epic Games (Fortnite) s’apprête à lever 1,7 milliard de dollars
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?
[Nominations] Capgemini, Teads, Linxo… Les nominations de la semaine
[Série A] Electra lève 160 millions d’euros pour déployer plus de 8 000 points de recharge d’ici 2030
[Série A] Cybersécurité : a16z mise sur l’AssurTech Stoïk pour son second investissement en France
Quelle est la recette de DL Software pour réussir sa stratégie de Build Up?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media