Actualité

L’Europe inflige une amende de 561 millions d’euros à Microsoft

La Commission européenne vient d’infliger une amende de 561M € à Microsoft qui n’a pas respecté son engagement de laisser libre le choix de navigateurs web aux internautes utilisant Windows 7.

<a href=Microsoft Zentrale 16:9 hires Firmenschild Building 99″ src= »http://frenchweb.fr/wp-content/uploads/2013/03/microsoft-redmond.jpg » width= »550″ height= »309″ />
Cette décision fait suite aux violations des engagements pris en 2009 par la firme de Redmond, déjà accusée à l’époque d’abus de position dominante pour la vente liée d’Internet Explorer et de Windows. Ces engagements n’auraient pas été respectés entre février 2011 et juillet 2012, date de l’ouverture d’une enquête de la CE. Ces accords consistaient à l’intégration d’une fenêtre de choix de navigateurs pour les utilisateurs de Windows 7. Or le logiciel BCS (Browser Choice Screen) n’aurait pas été intégré au Service Pack 1 de Windows durant près d’un an et demi.

La violation d’un tel engagement est une première, alors que les accords à l’amiable existent depuis 2004. Microsoft, qui avait mis en avant sur l’un de ses blogs une « erreur technique » pour se justifier, risquait une amende allant jusqu’à 10% du CA annuel, soit 5,6 milliards €.

En comptant ces 561M d’€, le total des amendes payées à l’Europe par Microsoft avoisinerait les 2,8 milliards € en moins de 10 ans.

Pour rappel, Internet Explorer, deuxième navigateur Web au monde derrière Chrome (30% de PdM contre 36,5%), est dépassé par Mozilla en Europe avec seulement 24,5% de PdM contre 28,6% et 34,5% pour le navigateur de Google.

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
L’Europe inflige une amende de 561 millions d’euros à Microsoft
Shopify, Sequoia, Silver Lake… : les investissements se multiplient chez Stripe avant son IPO
AgTech: Hectar dispensera des formations sur l’IA aux étudiants de l’école 42
Cloud gaming: Amazon étend Luna à tous les abonnés de Prime aux États-Unis
Smart Buildings: Vizcab lève 1,2 million d’euros auprès de la Banque des Territoires
FinTech : Upflow lève 15 millions de dollars après son passage chez Y Combinator
Memo Bank lève 13 millions d’euros auprès de Serena Capital pour séduire les PME européennes