ActualitéBusinessHR TechInvestissementsLes levées de fonds

Expérience employé: Nexthink lève 180 millions de dollars auprès de Permira et atteint le rang de licorne

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Selon une étude publiée en juin dernier par Malakoff Humanis, 8 salariés sur 10 souhaitent continuer à faire du télétravail après la crise. Pour confirmer cette tendance, 8 cadres du secteur privé sur 10 (83%) se disent également favorable au télétravailler « à l’avenir », selon une enquête de l’Association pour l’emploi des cadres réalisée en décembre 2020.

C’est dans ce contexte que la startup suisse Nexthink, spécialisée dans la gestion de l’expérience digitale des collaborateurs, lève 180 millions de dollars en série D à l’occasion d’un tour de table mené par Permira Growth Opportunities, avec la participation de ses investisseurs historiques Highland Europe et Index Ventures. Cette opération valorise l’entreprise à 1,1 milliard de dollars, la portant ainsi au rang de licorne. 

Optimiser la «Digital Workplace»

Lancé en 2004 par Patrick Hertzog, Pedro Bados et Vincent Bieri, Nexthink développe un logiciel destiné aux grandes entreprises de plus de 5 000 employés, leur permettant d’évaluer les usages et les attentes informatiques des collaborateurs. L’objectif affiché est d’optimiser « l’expérience digitale des collaborateurs, qu’ils soient au bureau, en déplacement ou en télétravail », ainsi que de réduire le nombre d’incidents.

« Le développement du télétravail a considérablement renforcé pour les entreprises le besoin d’optimisation de l’expérience numérique de leurs collaborateurs, la grande majorité des interactions professionnelles étant dorénavant virtuelles », commente Pedro Bados, PDG et co-fondateur de Nexthink. « Nous voyons une opportunité majeure de changer la manière dont les entreprises créent la ‘Digital Workplace’ pour leurs collaborateurs ».

Expansion aux États-Unis

Pour le fonds Permira, qui a récemment accompagné le Français Mirakl dans son tour de table de 255 millions d’euros, la « qualité de l’expérience digitale ‘au travail’ est devenue absolument primordiale pour les entreprises, notamment avec le développement de plusieurs formes de travail à distance. » « Cette nouvelle levée de Nexthink, que nous avons l’honneur de mener, va lui permettre de continuer d’innover et de faire évoluer le rôle de l’IT afin que toutes les entreprises puissent donner la meilleure expérience digitale imaginable à leurs employés », commente Alexandre Margoline, Associé et Président de Permira en France.

La startup Suisse, qui emploie près de 800 collaborateurs à travers le monde, ambitionne d’atteindre 900 personnes d’ici la fin de l’année 2021 en recrutant essentiellement en Europe, en Inde et aux États-Unis. Nexthink souhaite également poursuivre le développement de sa plateforme et accélérer son expansion aux États-Unis.

Nexthink : les données clés

Fondateurs : Pedro Bados, Vincent Bieri et Patrick Hertzog
Création : 2004
Siège social : Lausanne, Suisse
Secteur : informatique, RH
Activité : éditeur de logiciels


Financement : 180 millions de dollars en série D à l’occasion d’un tour de table mené par Permira Growth Opportunities, avec la participation de ses investisseurs historiques Highland Europe et Index Ventures. Cette opération valorise l’entreprise à 1,1 milliard de dollars, la portant ainsi au rang de licorne.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Expérience employé: Nexthink lève 180 millions de dollars auprès de Permira et atteint le rang de licorne
[Made in océan Indien] Covid-19: comment les marketplaces se sont multipliées sur l’île Maurice
FinTech: Klarna s’apprête à clôturer un tour de table à 1 milliard de dollars
Cédric O annonce un investissement de 2,3 millions d’euros pour soutenir les écosystèmes régionaux 
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jacqueline Bloch, Directrice de Recherche au CNRS
Facebook vs. Apple: le réseau social joue la défense des pubs ciblées et des PME
Navettes autonomes: le groupe français Transdev s’allie à Mobileye (Intel) et Lohr