ActualitéAmérique du nordBusinessFoodTech

Face à Grubhub et Uber Eats, Amazon ferme son service de livraison de repas

Même le géant Amazon ne peut pas réussir tout ce qu’il entreprend. La firme de Jeff Bezos annonce ainsi la fermeture de son service de livraison de repas, Amazon Restaurants. Lancée en 2015 aux États-Unis pour concurrencer notamment le leader Grubhub sur le marché depuis 2004 ou encore Uber Eats qui faisait ses premiers pas, l’offre d’Amazon n’a pas su s’imposer.

Amazon Restaurants permettait aux membres Prime de se faire livrer leurs repas via le site web dédié ou en passant par l’App de shopping Prime Now. D’abord lancé dans sa ville natale à Seattle, le service avait ensuite été étendu à 20 villes américaines. Il s’était même exporté Outre-atlantique, à Londres en 2016.

Grubhub, DoorDash, Uber Eats…

C’est d’ailleurs à Londres qu’il a été fermé en premier, en novembre dernier. Les États-unis suivent à présent. Amazon Restaurants ne sera plus disponible à partir du 24 juin a déclaré un porte-parole à GeekWire. «La plupart des employés de la petite équipe concernée par cette décision ont déjà trouvé de nouveaux rôles au sein d’Amazon, tandis que les autres bénéficieront d’un soutien personnalisé pour trouver un nouveau poste au sein de l’entreprise ou en dehors de celle-ci». Amazon mettra aussi fin à son offre de livraison de repas au travail, Daily Dish.

On pouvait déjà se douter qu’Amazon avait mis de côté ses propres ambitions dans la livraison de repas à la suite du tour de table de 575 millions de dollars que le géant américain avait mené dans la Britannique Deliveroo en mai dernier. Extrêmement compétitif, le marché de la livraison de repas aux États-Unis voit notamment s’affronter Grubhub, le leader, qui a enregistré un chiffre d’affaires d’1 milliard de dollars en 2018, suivi de DoorDash qui a récemment levé 600 millions de dollars et d’Uber Eats.

Tags

Innocentia Agbe

Journaliste @FrenchWeb.fr et @LeJournaldesRH. Merci d'adresser vos communiqués de presse et informations à redaction.frenchweb@decode.media
Face à Grubhub et Uber Eats, Amazon ferme son service de livraison de repas
Pourquoi la voiture autonome se fait toujours attendre
[DECODE] Sephora, la locomotive de LVMH dans la BeautyTech
[DECODE Retail] Ils font le digital chez Sephora
Stockly, Ouest Digital, Maif : focus sur les offres d’emploi du jour
Wefox
AssurTech: Wefox lève 110 millions de dollars supplémentaires pour sa série B
Cdiscount, AlloCiné et Vanity Fair accusés d’ignorer le refus des cookies
Copy link