AcquisitionActualitéMarketing & Communication

Facebook boucle le rachat de WhatsApp pour 22 milliards de dollars

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

Quelques jours après que la Commission européenne a donné son feu vert, et quelques mois après celui des régulateurs américains, Facebook vient de boucler le rachat de WhatsApp selon un document de la SEC (Securities and Exchange Commission), l’autorité américaine des marchés financiers.

Un rachat à 22 milliards de dollars

Au final, l’opération aura coûté à la firme de Mark Zuckerberg 3 milliards de dollars de plus que prévu, à 22 milliards de dollars. En cause : le cours de l’action de Facebook qui a augmenté dans les derniers mois puisque la transaction est réglée sur la base de 4,59 milliards de dollars en cash, et de 178 millions d’actions échangées, et de 46 millions d’actions à négociations restreintes pour les employés de WhatsApp.

A l’issue de l’opération, Jan Koum, le cofondateur de l’application de messagerie instantanée, a été nommé au conseil d’administration de Facebook. Il reste cependant le PDG de WhatsApp pour lequel il se voit verser un salaire de 1 dollar en base annuel, et des actions à négociation restreinte pour une valeur proche de 2 milliards de dollars sur une période de quatre ans, afin de la garder dans l’entreprise.

600 millions d’utilisateurs

Fondée par Jan Koum et Brian Acton en 2009, WhatsApp revendique 600 millions d’utilisateurs dans le monde. Le secteur des applications de messagerie instantanée est en pleine ébullition. Snapchat, une application pour envoyer des photos instantanées, serait valorisée prêt de 10 milliards de dollars. Selon le Wall Street Journal, Yahoo! pourrait même y investir grâce à l’argent gagné avec l’introduction en Bourse d’Alibaba.

En février, Viber était pour sa part racheté par Rakuten pour 900 millions de dollars. Dans ce contexte, The Economic Times a récemment annoncé que Google pourrait lancer sa propre messagerie instantanée pour cibler les marchés émergents où de nombreux acteurs sont déjà présents, notamment WeChat et QQ Mobile, deux poids lourds chinois.

Bouton retour en haut de la page

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media