ActualitéComData RoomMedia

Facebook part chasser les annonceurs TV

Facebook poursuit ses ambitions dans le secteur de la publicité. Le réseau social vient de présenter deux nouvelles solutions conçues et pensées pour séduire les marques qui diffusent leurs campagnes uniquement à la télévision. Objectif : les convaincre d’investir également sur Facebook.

Des outils de sondage

La firme de Mark Zuckerberg annonce qu’elle a travaillé avec Millward Brown Digital, une entreprise spécialisée dans l’étude et l’optimisation des marques et des publicités en ligne, pour permettre aux annonceurs de réaliser des sondages directement auprès des utilisateurs de Facebook. Ceux-ci ont vocation à mesurer l’efficacité des campagnes publicitaires et des messages délivrés. Une offre plus ou moins similaire avait déjà été proposée en collaboration avec Nielsen, mais cette fois-ci, les marques pourront réaliser ces sondages à la fois sur Facebook et sa filiale Instagram.

Autre nouveauté destinée à séduire, l’arrivée des vidéos dans les «caroussels» publicitaires, qui ont fait leur apparition l’an passé dans la timeline des utilisateurs. Un nouveau format commercialisable fait donc son apparition.

Crédit: Nielsen, «The Total Audience Report, Q1 2015».
Crédit: Nielsen, «The Total Audience Report, Q1 2015».

Ces nouveaux outils surviennent juste avant l’ouverture de l’Advertising Week qui se tient à New York. Pour convaincre les annonceurs, Facebook a trouvé son argumentaire : les campagnes diffusées conjointement à la télévision et sur Facebook enregistreraient non seulement un meilleur reach, mais également une plus grande «mémorabilité» que les publicités diffusées exclusivement à la télévision. Pour cela, le géant de l’Internet se base sur les résultats d’une étude qu’il a commanditée à Nielsen.

Cibler les jeunes

Pour les marques, l’enjeu est également de toucher les jeunes qui consomment de plus en plus de contenus sur smartphone et ordinateur. Aux Etats-Unis, les 18-34 ans passent «presque autant de temps à utiliser des appareils numériques dans leur ensemble qu’ils ne regardent la télévision», soulignait au premier trimestre un rapport de Nielsen.

Avec ces nouvelles solutions, Facebook entend prendre sa part du gâteau sur un marché en plein essor. Les dépenses en publicités vidéo sur Internet devraient en effet dépasser les 14 milliards de dollars aux Etast-Unis en 2019, selon une étude d’eMarketer, dont 6,8 milliards seront réalisés sur mobile.

Un créneau sur lequel Facebook est déjà bien positionné puisqu’au second trimestre de l’année, la firme de Mark Zuckerberg a généré plus de 3,8 milliards de dollars de revenus publicitaires, dont 76% sur mobile.

Tags

Olivier Harmant

Pour contacter la rédaction: cliquez ici Devenez "la start-up de la semaine" : faites-vous connaitre! Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même sujet

Close
Share This