ActualitéFinTechMarketing & Communication

Facebook pourrait se lancer dans les services bancaires pour monétiser son audience

Le réseau social américain emboiterait le pas aux Baidu et WeChat chinois…

Après les crédits Gift Cards qui n’ont jamais vraiment pris, Facebook espérerait trouver son salut dans les services bancaires plus classiques. Selon le Financial Times, le réseau social pourrait obtenir d’ici à quelques semaines l’approbation des régulateurs irlandais pour proposer à ses utilisateurs un service permettant de stocker de l’argent sur sa plate-forme, payer ses achats et effectuer des transferts d’argent. Autant de possibilités qui s’apparente à un véritable compte bancaire en ligne.

Le quotidien britannique souligne d’ailleurs que la firme de Mark Zuckerberg aurait déjà entamé des discussions avec un certain nombre de start-ups spécialisées dans les paiements internationaux comme TransferWise ou Moni Technologies.

Si cette information peut surprendre, elle n’a en réalité rien de disruptive. Les acteurs du Web chinois sont déjà bien plus en avance que les pure-players américains sur le dossier. Ainsi, le moteur de recherche Baidu ( le « Google chinois », ndlr) a lancé en octobre un service d’épargne en association avec la China Asset Management. Quelques heures après son ouverture, plus de 120 000 comptes avaient été ouverts pour un total de plus de 160 millions de dollars d’actifs sous gestion [lire notre article : L’offre d’épargne de Baidu fait le plein!, ndlr]. WeChat – l’application de messagerie instantanée de plus de 350 millions d’utilisateurs actifs – lui a emboîté le pas avec le lancement de WeChat-TenPay, un service de stockage d’argent.

Tags

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Facebook pourrait se lancer dans les services bancaires pour monétiser son audience
À Milan, des défilés virtuels pour la Fashion Week
Covid-19: Google Maps repère et cartographie les zones d’infection
WeWork réduit la voilure en Chine
FinTech: la banque publique russe Sberbank entérine sa transformation en géant de la Tech
Podcasts : La voix est-elle le nouveau graal des médias numériques ?
YouTube
Face au boycott, Facebook, Twitter et YouTube acceptent de réguler les contenus nocifs
Copy link