ActualitéBusinessEuropeFinTech

FinTech : comment Elwin (Mieuxplacer.com) a pris le virage du B2B

Interview de Guillaume-Olivier Doré, fondateur et CEO d'Elwin

Quand il s’agit d’épargner, les Français ne sont jamais les derniers. Ajoutez à cela une crise sanitaire mondiale aux répercussions économiques à l’échelle mondiale et ce mouvement d’épargne s’en retrouve décuplé. Ainsi, à l’issue de l’année 2020, ce sont 130 milliards d’euros qui ont été mis de côté par les Français. En 2021, selon les prévisions de la Banque de France, ils devraient épargner 70 milliards d’euros supplémentaires, soit 200 milliards au total en seulement deux ans. Pour autant, les Français sont loin d’être les plus audacieux au moment de choisir des produits d’épargne.

Dans ce contexte, Guillaume-Olivier Doré avait lancé en 2016 Mieuxplacer.com, une plateforme d’épargne en ligne dont l’ambition était de démocratiser et simplifier l’accès aux produits d’épargne pour les particuliers. Toutefois, trois ans plus tard, l’entrepreneur s’est rendu compte que les Français, par manque de «culture financière», avaient besoin de conseils de professionnels pour sauter le pas. Mieux placer.com avait pourtant tenté d’aiguiller ses utilisateurs, avec notamment Lucy, un outil d’intelligence artificielle capable de tester 137 millions de combinaisons différentes avant de formuler une proposition personnalisée à l’utilisateur.

2 millions d’euros pour entamer son déploiement auprès des professionnels du courtage

Pour changer la donne, Guillaume-Olivier Doré et son équipe ont donc revu leur copie. Exit Mieuxplacer.com, place à Elwin. Mi-2019, la société a donc pivoté pour s’engager dans la voie du B2B en s’adressant aux professionnels de l’épargne, et plus généralement du courtage. Dans ce sens, l’entreprise a développé une solution SaaS visant à simplifier le quotidien des conseillers financiers. «Un constat s’est imposé à nous : la charge administrative et réglementaire croissante pèse sur le quotidien des conseillers. Et cela, au détriment de la relation client», explique Guillaume-Olivier Doré, CEO d’Elwin.

Écoutez notre échange avec Guillaume-Olivier Doré, CEO d’Elwin, pour comprendre les enjeux derrière ce pivot :

Après avoir testé sa nouvelle solution durant plusieurs mois, la société entre désormais dans une phase de déploiement plus large pour automatiser les tâches réglementaires qui freinent le travail des conseillers. Pour les aider à se débarrer de cette lourde paperasse administrative, Elwin a intégré plusieurs fonctionnalités, comme la construction de portefeuilles, les bulletins de souscription digitalisée ou encore le profiling client. «Ce travail de co-construction avec les utilisateurs finaux nous permet de leur proposer un outil au plus près de leurs besoins», précise Guillaume-Olivier Doré. Pour finaliser ce virage B2B et monter en puissance sous sa nouvelle identité, l’entreprise vient de lever 2 millions d’euros auprès de family offices et d’investisseurs historiques.

Elwin : les données clés

Fondateur : Guillaume-Olivier Doré
Création : 2016
Siège social : Bordeaux
Secteur : FinTech
Activité : solution SaaS pour simplifier le conseil et la vente de produits financiers aux particuliers


Financement : 2 millions d’euros en janvier 2020, 3,5 millions d’euros en décembre 2018, 2 millions d’euros en septembre 2017…

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
FinTech : comment Elwin (Mieuxplacer.com) a pris le virage du B2B
parler
Justice: Amazon ne sera pas contraint d’héberger le réseau social Parler
Instacart se sépare de 1 900 employés dont 10 travailleurs syndiqués
Patrick Drahi
Altice Europe: Patrick Drahi va contrôler 92% du capital après son OPA
Entre croissance externe et ouverture de pays: la stratégie agressive de Vinted 
Papernest s’allie à Tink pour simplifier les démarches administratives lors des déménagements
[DECODE Quantum] Cédric O décode le plan quantique du gouvernement