ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

La FinTech britannique Rapyd lève 300 millions de dollars auprès de Coatue Management

Avec notre partenaire Assurup, la solution d'assurance des startups, découvrez l'actualité des levées de fonds

Après la FinTech Checkout.com qui a levé 450 millions de dollars en début de semaine, c’est au tour de sa compatriote Rapyd de décoller. La FinTech londonienne vient de récolter la somme de 300 millions de dollars en série D lors d’un tour de table mené par Coatue Management, le fonds new-yorkais du milliardaire Philippe Laffont, également investisseur chez Checkout. Spark Capital, Avid Ventures, FJ Labs et Latitude ont participé à ce tour de table, tout comme les investisseurs historiques General Catalyst, Oak FT, Tiger Global, Target Global, Durable Capital, Tal Capital et Entrée Capital. Cet investissement porte l’investissement total dans la startup à 470 millions de dollars selon Crunchbase. Sa valorisation est aujourd’hui estimée à 2,5 milliards de dollars. 

Lancé en 2016 par Arik Shtilman, Arkady Karpman et Omer Priel, Rapyd développe une API permettant d’intégrer des services financiers dans tous types d’applications. Les entreprises peuvent ainsi recevoir et envoyer de l’argent sans avoir à construire leur propre infrastructure. La startup basée à Londres a connu une croissance considérable depuis le début de la crise liée au coronavirus. En effet, les entreprises ont augmenté leur recours à des services de paiement en ligne pour faciliter les transactions dans le respect des mesures de confinement et de distanciation sociale. 

«La demande de paiements en ligne est montée en flèche»

« La demande de paiements en ligne est montée en flèche à la suite des restrictions dues aux effets de la Covid », souligne Arik Shtilman, co-fondateur et PDG de Rapyd. « Donner le coup d’envoi de 2021 avec cet important financement pour investir davantage dans notre plateforme est un formidable vote de confiance à la fois dans le besoin croissant de solutions de paiement locales pouvant être déployées à l’échelle mondiale, et plus spécifiquement dans notre vision et notre entreprise. »

Ce gigantesque tour de table a en effet pour objectif de financer la stratégie d’acquisition de l’entreprise. Après avoir racheté l’acquéreur de cartes européen Korta début 2020, Rapyd ambitionne d’acquérir de nouvelles plateformes, notamment en Amérique, en Asie-Pacifique, en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique. Cette opération lui permettra également de doubler ses équipes d’ingénierie et de produits. Pour rappel, Rapyd est également soutenu par Stripe, un autre acteur du secteur.

L'actualité des levées de fonds vous est présentée avec Assurup, la solution d'assurance pro des startups

Rapyd : les données clés

Fondateurs: Arik Shtilman, Arkady Karpman et Omer Priel
Création: 2016
Siège social: Londres 
Secteur: FinTech

Activité: services financiers à destination des entreprises 


Financement: 300 millions de dollars en série D lors d’un tour de table mené par Coatue Management, avec la participation de Spark Capital, Avid Ventures, FJ Labs et Latitude ont participé à ce tour de table, tout comme les investisseurs historiques General Catalyst, Oak FT, Tiger Global, Target Global, Durable Capital, Tal Capital et Entrée Capital.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Rapyd
La FinTech britannique Rapyd lève 300 millions de dollars auprès de Coatue Management
Face à Starlink, OneWeb lève 400 millions de dollars auprès de SoftBank et Hughes
[Webinar] Accès aux services digitaux & identité digitale : comment répondre aux attentes de vos clients ?
CES: Drones désinfectants, masques intelligents… quelles sont les dernières innovations anti-Covid?
Streamland Media rachète les activités post-production de Technicolor pour 30 millions d’euros
Microsoft
Covid-19: Microsoft, Salesforce et Oracle travaillent sur un passeport de vaccination
Le CES 2021 déçoit, exposants et visiteurs ne sont pas au rendez-vous