ActualitéBusinessEuropeFinTechInvestissementsLes levées de fonds

La startup lyonnaise Georges devient Indy et lève 35 millions d’euros auprès de Singular, Alven et Kerala

Avec notre partenaire Assurup, la solution d'assurance des startups, découvrez l'actualité des levées de fonds

Après avoir fait ses armes sous la dénomination Georges, l’heure est au changement d’identité au sein de la start-up lyonnaise qui automatise la comptabilité des indépendants. En ce début d’année, la société française devient Indy pour renforcer son positionnement auprès de sa cible business, alors que le nombre d’indépendants n’a cessé d’augmenter en France au cours de la dernière décennie.

Fin 2019, il y avait ainsi 3,6 millions de travailleurs indépendants dans l’Hexagone, soit un million de plus en dix ans, à raison d’une progression annuelle moyenne de 3,3%, selon les chiffres de l’Acoss, qui chapeaute le réseau Urssaf. Et ces chiffres devraient continuer à augmenter alors que la crise du coronavirus a accéléré les mutations dans le monde du travail.

Sur ce marché florissant, Indy veut s’imposer comme la référence des indépendants en matière de comptabilité. Dans ce sens, la société vient de boucler un tour de table en série B de 35 millions d’euros mené par Singular. Les investisseurs historiques, à savoir Alven et Kerala Ventures, ont également remis au pot à l’occasion de cette nouvelle opération. Celle-ci intervient moins de deux ans après une levée de 10 millions d’euros en juin 2019.

Écoutez notre échange avec Côme Fouques, co-fondateur et CEO d’Indy, et Jérémy Uzan, General Partner chez Singular, pour comprendre les enjeux et les ambitions derrière cette opération :

Simplifier la comptabilité et les déclarations fiscales

Fondée en 2016 par Adrien PlatCôme FouquesRomain Koenig et Pablo Larvor, l’entreprise lyonnaise a développé une plateforme visant à automatiser la comptabilité des professions libérales (médecins, avocats, freelances…), avant d’élargir son spectre à l’ensemble des indépendants. Pour y parvenir, le robot comptable conçu par la société se synchronise avec la banque du professionnel afin de récupérer toutes les transactions bancaires au quotidien. Celles-ci sont ensuite converties en lignes comptables grâce au machine learning qui permet de catégoriser les dépenses et de générer la comptabilité sans aucune saisie manuelle.

En assurant la comptabilité des travailleurs indépendants, qui ont pour la plupart encore recours à des méthodes archaïques pour faire leurs comptes (sur papier ou tableur Excel), le robot comptable d’Indy est ainsi en mesure de remplir automatiquement en fin d’année toutes les déclarations fiscales avec une télétransmission en un clic. A ce jour, Indy revendique 40 000 clients.

Le marché américain dans le viseur

Avec ce nouveau tour de table, la start-up lyonnaise, qui compte actuellement une centaine de collaborateurs, prévoit de doubler ses effectifs pour accompagner sa montée en puissance sur le marché français. La société souhaite en effet toucher davantage d’indépendants, comme les artisans qui relèvent du régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC), avant d’entrer dans une nouvelle dimension avec un déploiement aux États-Unis.

«Cette levée de fonds va permettre de faire une poussée encore très forte sur le marché français, qui est déjà très profond, et de tester le modèle de déploiement américain. Dans le cas où les équipes d’Indy y parviendraient, ce serait assez vraisemblable d’imaginer une nouvelle levée de fonds qui vise à faire une vraie accélération business sur le marché américain sur lesquel il faut avoir les munitions nécessaires avant d’entrer sur le terrain de jeu», explique Jérémy Uzan, General Partner chez Singular. «Les équipes d’Indy analysent très finement ce marché depuis un an et échangent avec des dizaines d’indépendants aux États-Unis. L’objectif de la prochaine étape en 2021 est de finaliser l’adaptation du produit et d’accompagner 500 premiers clients avant d’accélérer ensuite le déploiement», complète Antoine Freysz, Founding Partner chez Kerala Ventures.

L'actualité des levées de fonds vous est présentée avec Assurup, la solution d'assurance pro des startups

Indy : les données clés

Fondateurs : Adrien PlatPablo LarvorCôme Fouques et Romain Koenig
Création : 2016
Siège social : Lyon
Secteur : FinTech
Activité : plateforme pour automatiser la comptabilité des indépendants


Financement : 35 millions d’euros en janvier 2020, 10 millions d’euros en juin 2019, 1 million d’euros en mars 2018…

Bouton retour en haut de la page
La startup lyonnaise Georges devient Indy et lève 35 millions d’euros auprès de Singular, Alven et Kerala
Uber
Uber est-il enfin rentable?
Sunday, spin-off de Big Mamma, lève 100 millions de dollars pour sa solution de paiement au restaurant
Tim Cook, quel bilan après 10 ans à la tête d’Apple ?
[DECODE Quantum] A la rencontre de Jean-Philip Piquemal, co fondateur de Qubit Pharmaceuticals et Directeur du Laboratoire de Chimie Théorique (CNRS)
PropTech : le syndic de copropriété digital Bellman lève 11 millions d’euros auprès de Breega
Live Video Shopping : Comment Veepee|Ad fait du Live Shopping une composante stratégique de son offre pour les marques