ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

FinTech: le Britannique SumUp lève 750 millions d’euros pour se développer à l’international

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

La FinTech britannique SumUp, spécialisée dans les services de paiement, a annoncé mardi une nouvelle levée de fonds de 750 millions d’euros pour financer son développement à l’international et le lancement de nouveaux produits. Les fonds sont apportés par la banque américaine Goldman Sachs, les sociétés d’investissement Bain, Crestline et Oaktree Capital Management, ainsi que le fonds souverain singapourien Temasek. SumUp, qui ne donne pas de détails sur sa valorisation, rappelle que Goldman Sachs et Bain étaient déjà actionnaires, et indique avoir reçu un très fort intérêt des investisseurs pour ce tour de table.

La société, fondée en 2011 et basée à Londres, fabrique des petits lecteurs de cartes bancaires connectés à l’intention des commerçants, artisans et des micro-entreprises. Elle avait déjà levé 330 millions d’euros à l’été 2019, indiquant alors s’attendre à réaliser cette année-là un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros. SumUp a besoin de fonds pour financer sa croissance, notamment en travaillant avec davantage de clients dans les 33 marchés dans le monde où il est présent. Il va également utiliser l’argent pour ces acquisitions notamment dans les logiciels, dans des secteurs comme la restauration ou les concerts, ainsi que pour refinancer sa dette. Le groupe estime être solide en début 2021 malgré les effets de la pandémie sur les PME, qui sont des clients importants.

3 millions de clients

SumUp dit avoir proposé de nouveaux services afin de les aider pendant la crise sanitaire, avec un paiement par lien, un service de facturation, de ventes en lignes ou encore des bons d’achat. Elle emploie plus de 2 000 personnes dans le monde et compte plus de 3 millions de clients. Cette levée de fonds confirme la bonne santé du secteur des entreprises technologiques au Royaume-Uni, qui reste le numéro un en Europe pour les start-up.

Dans son rapport annuel publié mardi, l’association sectorielle britannique Tech Nation estime que les jeunes entreprises technologiques pesaient au total 585 milliards de dollars de valorisation en 2020. C’est plus du double par rapport à 2017 et bien plus que l’Allemagne (291 milliards), deuxième marché européen. Malgré la pandémie, les investissements dans le secteur ont augmenté à 15 milliards de dollars, certes loin de la Chine (44,6 milliards) et surtout des États-Unis (144,3 milliards). En tout, le Royaume-Uni compte 80 licornes, soit des sociétés valorisées plus de 1 milliard de dollars, dont la banque en ligne Revolut ou le fabricant de camionnettes électriques Arrival.

SumUp: les données clés

Fondateurs : Daniel Klein, Jan Deepen, Marc-Alexander Christ, Petter Made, Stefan Jeschonnek
Création : 2011
Siège : Londres
Activité : terminal de paiement mobile

AFP

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
FinTech: le Britannique SumUp lève 750 millions d’euros pour se développer à l’international
Amazon s’ancre un peu plus en Inde avec un fonds de 250 millions de dollars pour les startups
tiktok
Face aux pressions de Pékin, les géants de la Tech s’engagent à respecter la concurrence
Imagerie médicale: le Français Imageens lève 1,2 million d’euros auprès d’Anaxago
Alors que le Royaume-Uni se déconfine, Deliveroo anticipe une décélération de sa croissance
Facebook: l’UE enquête sur la fuite des données de plus de 530 millions d’utilisateurs
Instagram
Like ou pas like? Instagram cherche à faire baisser la pression sociale