ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

FinTech : Yomoni lève 8,7 millions d’euros pour optimiser l’épargne des Français

Avec notre partenaire Yousign, spécialiste de la signature électronique, découvrez l'actualité des levées de fonds.

Avec la crise du coronavirus et le confinement qui en a découlé entre mars et début mai, les Français ont épargné comme jamais auparavant. Selon l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), les ménages ont en effet mis de côté pas moins de 55 milliards d’euros pendant le confinement. D’ici la fin de l’année, ce chiffre pourrait atteindre 100 milliards d’euros. Il était déjà à 80 milliards fin juillet, selon la Banque de France. Un véritable trésor de guerre dont l’utilisation est au centre des réflexions politiques et économiques. 

Face à l’épargne grandissante des Français cette année, Yomoni entend passer la vitesse supérieure. La FinTech spécialisée dans la gestion de l’épargne en ligne annonce ainsi un troisième tour de table de 8,7 millions d’euros réalisé auprès de ses investisseurs historiques, Weber Investissements et Crédit Mutuel Arkéa. Auparavant, la société avait levé 5 millions d’euros en février 2017 et 3,5 millions d’euros en juin 2015. Au total, l’entreprise a donc collecté 17,2 millions d’euros pour financer son développement.

«La gestion indicielle s’imposera en France»

Fondée en 2015 par Sébastien d’Ornano, Moutaza Asad-Syed et Laurent Girard, tous trois banquiers d’affaires, la start-up développe un algorithme permettant de recommander des placements personnalisés, peu gourmands en frais de gestion (fonds indiciels), pour chaque client, en prenant en compte ses revenus pour évaluer sa capacité d’épargne, ainsi que sa tolérance au risque. Le client peut également être mis en relation avec un expert financier pour approfondir une discusion sur un placement et faire part de ses interrogations. Pour faire fructifier l’épargne de ses clients, la société mise sur des ETF (Exchange Traded Funds), des fonds d’investissement cherchant à suivre l’évolution d’un indice boursier.

Pour Didier Le Menestrel, président non-exécutif du conseil de surveillance de Yomoni, la situation actuelle va inciter de plus en plus de personnes à se tourner vers l’épargne en ligne et à insuffler une dose de risque dans leurs placements pour améliorer leur rendement. «La crise sanitaire renforce encore le contexte de taux bas et la remise en cause du fonds en euros. La montée en puissance de la gestion indicielle dans les offres proposées aux Français est inéluctable», estime-t-il. A ses yeux, «la gestion indicielle s’imposera en France comme ailleurs. Pour les investissements de long terme, elle constitue un socle performant et transparent, avec des frais de gestion adaptés.»

A ce jour, Yomoni revendique plus de 21 000 clients et 250 millions d’euros d’actifs sous gestion, contre 186 millions d’euros fin 2019. Malgré la conjoncture économique inédite, la société indique avoir enregistré une hausse de 40% de nouveaux mandats et de 35% d’encours sous gestion sur les huit premiers mois de l’année. Après avoir lancé des offres centrées sur l’assurance-vie, le PEA (plan épargne action) pour optimiser l’épargne de ses clients, la FinTech travaille actuellement sur une offre autour du PER (plan épargne retraite) qui sera finalisée avant la fin de l’année. Sur le marché des «robo-advisors» spécialisés dans le conseil financier et l’épargne en ligne, Yomoni se retrouve en concurrence avec des starup comme Mieuxplacer.com, WeSave, Nalo ou encore Advize.

L'actualité des levées de fonds vous est présentée en partenariat avec Yousign

Signez vos documents contractuels directement en ligne avec Yousign,
spécialiste français de la signature électronique


Yousign aide les startups & entreprises en croissance à bâtir
la meilleure expérience de signature.

Yomoni : les données clés

Fondateurs : Sébastien d’Ornano, Moutaza Asad-Syed et Laurent Girard
Création : 2015
Siège social : Paris
Activité : épargne en ligne


Financement : 8,7 millions d’euros en septembre 2020, 5 millions d’euros en février 2017 et 3,5 millions d’euros en juin 2015…

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE.MEDIAPour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
FinTech : Yomoni lève 8,7 millions d’euros pour optimiser l’épargne des Français
Royaume-Uni: Nokia signe son premier contrat 5G depuis l’exclusion de Huawei
eSport : PandaScore lève 5 millions d’euros auprès de la FDJ, Serena et Alven
S’adapter: le maître-mot des artisans et des boutiques depuis le confinement
Cryptoactif: Bitpanda lève 52 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel 
Comment Cafeyn profite de la crise pour se renforcer
FrenchWeb Day Retail: Une matinée de conférences en ligne sur les nouvelles pratiques dans le retail