ActualitéDecode Business, l'émissionExport

[FW500] Comment Agorapulse veut simplifier la gestion des réseaux sociaux pour les entreprises

Interview d'Emeric Ernoult, co-fondateur d'Agorapulse

Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram… être présent sur un grand nombre de réseaux sociaux est devenu pour les professionnels un véritable enjeu. Dans cette optique, la start-up parisienne Agorapulse s’est lancée le défi de développer une plate-forme permettant de gérer simultanément tous ses réseaux sociaux. Pour partager une publication, l’utilisateur peut le faire sur ses différents réseaux sociaux et avoir accès aux commentaires de toutes les plate-formes confondues à partir d’Agorapulse

En 2000, Emeric Ernoult et Benoit Hediard lancent une société avec pour objectif de développer une plate-forme permettant de créer son propre réseau social. Après quelques tentatives, la start-up développe finalement en 2011 Agorapulse, qui au lieu de travailler sur des réseaux sociaux à part entière s’appuie sur ceux qui existent déjà en se connectant à leurs API.

Retrouvez l’interview complète d’Emeric Ernoult, co-fondateur d’Agorapulse :

Listen to « Comment Agorapulse veut simplifier la gestion des réseaux sociaux pour les entreprises » on Spreaker.

Nous vous invitons à vous abonner gratuitement à l’émission DECODE Business sur Apple Podcast, Spotify, Deezer, ou tout autre service de podcast qui nous distribue.

Les Etats-Unis, un marché plus propice

Les fondateurs se lancent rapidement aux Etats-Unis, considérant la France comme étant un marché trop petit pour ce secteur. «On a d’abord surtout été présents aux Etats-Unis, c’était un souhait de notre part. On a voulu créer Agorapulse pour que ce ne soit pas une boîte française. C’était lié au fait que nos anciens business s’étaient ‘crashés’ parce qu’ils n’étaient que français. C’était trop petit pour qu’on puisse réussir sans moyens», explique à notre micro Emeric Ernoult, co-fondateur d’Agorapulse.

La startup française revendique à ce jour 17 000 utilisateurs dans le monde, 80 collaborateurs et un chiffre d’affaire à hauteur de 10 millions d’euros. Pourtant, Agorapulse n’a levé des fonds qu’en septembre 2019 auprès de Hi Inov Dentressangle, Cipio Partners et Entrepreneur Venture pour un montant total de 16,5 millions d’euros, et ne prévoit pas d’autres tours de tables pour le moment. 

«Devenir incontournable» face aux géants du secteur 

Cependant, la start-up française doit faire face à une concurrence rude de l’autre côté de l’Atlantique, avec des plateformes comme Hootsuite ou Sprout Social qui dominent le marché. La plateforme canadienne Hootsuite a par ailleurs levé près de 300 millions de dollars au total depuis sa création. 

Pour se démarquer, Agorapulse mise sur des services gratuits à forte valeur ajoutée pour « devenir incontournable pour l’audience cible ». La start-up ambitionne notamment de développer un service de formation pour social manager et d’ajouter de nouveaux réseaux sociaux à sa plateforme, à l’instar de Google My Business, Pinterest, WhatsApp, ainsi que d’autres réseaux sociaux présents en Asie et encore peu utilisés en Europe. 

Découvrez les autres émissions de Decode Media

  • Decode Business : suivez les acteurs qui font l’actualité de la Tech
  • Decode Exit : comment se déroule une cession d’entreprise ? Découvrez les dessous des ventes de startups
  • Decode VC : découvrez les meilleurs investisseurs, leur vision, leurs pratiques
  • Decode CTO : découvrez les CTO des plus belles startups et entreprises de la French Tech
  • Decode RH : découvrez les DRH les plus inspirants et leurs meilleures pratiques
  • Decode de la semaine : Richard Menneveux et ses invités décryptent l’actualité de la Tech dans le monde
  • Wild Card : notre sniper Joseph Postec partage son regard sur l’actu de la Tech sur un ton décalé
  • Silicon Carne : l’actualité de la Valley vue par Carlos Diaz et ses invités
Tags

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
[FW500] Comment Agorapulse veut simplifier la gestion des réseaux sociaux pour les entreprises
Après l’échec de Mixer (Microsoft), le célèbre joueur Ninja fait son retour sur YouTube
Malgré la crise, SAP dévoile un bénéfice plus important que prévu au second trimestre
Un robot anti-coronavirus inventé par deux entreprises françaises, Octopus Robots et Fybots
Sequoia mène un tour de 100 millions de dollars dans l’app chinoise de lecture interactive Kuaidian
Facebook supprime des comptes pour « comportement inauthentique coordonné »
Cloud: Renault choisit Google pour mieux exploiter ses données industrielles
Copy link