ActualitéBusinessJeux Video

Gaming: à l’approche d’une nouvelle génération de consoles, retour sur l’épopée du jeu vidéo

Entre les matches hypnotiques de tennis de table proposés par « Pong » et les voyages oniriques que sont les derniers jeux vidéo, ce sont près de 50 années d’une extraordinaire épopée qui ont filé. Les machines n’ont cessé de profiter des avancées technologiques et la qualité graphique s’est considérablement améliorée pour offrir aux joueurs une expérience toujours plus élaborée. A quelques jours de l’apparition de la neuvième génération de consoles -avec les deux versions de la PlayStation 5 de Sony et les nouvelles Xbox Series X et S de Microsoft– voici quelques-uns des moments forts d’une fabuleuse histoire.

Les balles carrées 

Lancé fin 1972 par la société Atari, le désormais mythique « Pong » fut un des premiers jeux largement commercialisés, alors que d’autres, avant, n’avaient pas connu le même succès. Il simulait une partie de tennis de table: les joueurs devaient arrêter et renvoyer un petit carré -la balle- en guidant des petits traits figurant les raquettes, de part et d’autre d’une ligne verticale délimitant les deux parties du terrain, le tout agrémenté de « pocs » sonores à chaque fois que la « balle » heurtait la « raquette ».

« Insert coin »

Le succès de « Pong » jette les bases de l’essor de l’industrie du jeu vidéo au tournant des années 1970 et 1980. Têtes de gondole, « Pacman » ou « Space Invaders » attirent des enfants qui ne comptent plus les pièces pour réaliser un meilleur score que leurs copains. L’apparition des boîtiers de jeux électroniques (« Game and Watch ») fait sortir l’aventure des salles d’arcade. L’invention des consoles comme les légendaires Atari 2600 et Nintendo NES la fait entrer dans les salons. Certains opus sortis à cette époque sont passés à la postérité. C’est le cas d’un des premiers Nintendo, « Donkey Kong » (1981) qui compte parmi ses personnages un certain « Jumpman » qui, renommé « Mario », demeure un des plus grands héros de l’histoire du jeu vidéo.

La « guerre des consoles »

Le décollage s’accompagne d’une concurrence de plus en plus forte entre fabricants: Sega et Nintendo se livrent au début des années 1990 la première « guerre des consoles ». C’est Sega qui gagne les premières parties en surfant sur la popularité de sa mascotte Sonic ou en permettant, déjà, de rejouer les matches de foot du « Mundiale » italien sur la Master System II. Mais la Mega Drive, une des consoles phares du groupe japonais, n’aura finalement pas le succès de la Super Nintendo. L’innovation des graphismes et scénarios fait entrer le jeu vidéo dans une autre dimension.

Qui joue à « GoldenEye 007 » -un jeu de tir à la première personne- « est » James Bond et doit abattre tous les ennemis du célèbre agent britannique. « Tomb Raider » propose une expérience encore plus avancée pour un public de plus en plus divers. Au tournant du siècle, une nouvelle génération de consoles apparaît et avec elle une guerre désormais mondiale, cette fois entre la PlayStation 2, la Nintendo GameCube et un nouvel acteur: Microsoft et sa Xbox. La PS2 l’emporte, devenant la console la plus vendue de l’histoire avec 155 millions d’unités écoulées, selon Forbes.

En mode multiplayer 

Avec Internet, le « gaming » vit de nouveaux bouleversements. La partie contre son voisin de canapé est dépassée: le jeu se dispute désormais en ligne, contre des adversaires à l’autre bout du monde. « Call of Duty », « World of Warcraft »… le secteur des jeux en ligne pèse plus d’un milliard de dollars et devient une discipline sportive : l’esport. Pour surfer sur la mode et capter une audience toujours plus large, les éditeurs se mettent à distribuer leurs jeux gratuitement, et les mettent à jour constamment, en proposant des objets virtuels à la vente: un modèle ‘free-to-play’ qui atteint des sommets avec le phénomène Fortnite.

Nouvelles expériences 

En 2013, Sony et Microsoft sortent leurs plus puissantes consoles, la « PlayStation 4 » et la « Xbox One ». Des jeux comme « The Last of Us » ou « Uncharted » peuvent offrir, en s’appuyant sur les progrès du graphisme, une expérience quasi cinématographique. Avec des smartphones et des connexions internet toujours plus puissants, le jeu s’invite sur les mobiles et se consomme entre deux métros (« Candy Crush Saga »). Les consoles 2020 iront encore plus loin, avec notamment des images en ultra haute définition 4K et des reflets de lumière pour éclairer les scènes dans l’ombre (Ray Tracing).

Désormais, les fabricants, rejoints par les géants Google et Amazon, misent à fond sur les abonnements et le jeu en streaming (‘cloud gaming’) qui permet même de s’affranchir d’une machine à la maison en utilisant des serveurs à distance. Avant qu’un jour, peut-être, la réalité virtuelle ne tienne toutes ses promesses…

La rédaction

Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Gaming: à l’approche d’une nouvelle génération de consoles, retour sur l’épopée du jeu vidéo
Syntec Numérique
Syntec Numérique et TECH IN France fusionnent pour devenir l’organisation de référence de la Tech
[Evénement Virtuel] Les Nouveaux enjeux de la Digital Workplace & du Travail Hybride
Cédric O nous dévoile la seconde édition du French Tech Community Fund
Ornikar: pourquoi les auto-écoles doivent se tourner vers le digital
IA: Accenture fait concourir son voilier sans pilote au Vendée Globe virtuel
carrefour
La Cnil condamne Carrefour à une amende de 3 millions d’euros pour manquements au RGPD