ActualitéBusinessEuropeFinTechTech

Google fait les yeux doux aux assureurs français pour vendre ses objets connectés de la «smart home»

  • Google veut se rapprocher des assureurs français pour promouvoir les objets intelligents de Nest, notamment des thermostats et des détecteurs de fumée.
     
  • Nest commercialise ses produits en France depuis septembre 2014.
     
  • La société américaine a été rachetée par Google en 2014 pour 3,2 milliards de dollars.
     
  • 17% des assureurs ont déjà lancé ou sont sur le point de lancer des produits et services qui utilisent la technologie «smart home».

 

Google France cherche à établir des partenariats entre les compagnies d'assurance et la plupart de ses services, selon une information rapportée par Fortune. Dans l'optique d'un rapprochement avec les assureurs français, la firme de Mountain View espère surtout promouvoir Nest, start-up américaine rachetée par Google en 2014 pour 3,2 milliards de dollars, qui produit des objets intelligents, notamment des thermostats et des détecteurs de fumée connectés aux réseaux Wi-Fi. Après les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni, la filiale de Google avait débarqué en France en septembre 2014.

«Avec certaines des choses que nous avons fait autour de Nest, nous avons travaillé avec des assureurs en France comme AXA et Allianz pour développer des packs de produits qui mélangent la technologie et le hardware avec l'assurance», explique Nick Leeder, directeur général de Google France.

Les produits de Nest pourraient notamment fournir des données plus précises aux assureurs pour déterminer les risques avec plus de fiabilité et élargir leur base de clients en proposant des produits différenciés. De plus, les thermostats et les détecteurs de fumée connectés proposés par Google représentent des outils de surveillance pour prévenir des accidents ou des sinistres, entraînant des remboursements par les assurances.

L'assurance, nouveau relais de croissance de Nest 

Le contexte est plutôt favorable à la filiale d'Alphabet puisque les compagnies d'assurance commencent à intégrer les objets connectés «smart home» dans leurs offres. Ainsi, 17% des assureurs ont déjà lancé ou sont sur le point de lancer des produits et services qui utilisent la technologie «smart home», selon un sondage réalisé par Accenture en 2015. Ce chiffre représente une hausse de 5% par rapport à l'an dernier.

L'intérêt de Google pour les assureurs n'est pas le fruit du hasard. Selon Business Insider, Nest serait en difficulté cette année, alors que la filiale de Google a récemment transféré ses développeurs dans un nouveau groupe sous l'égide de la maison-mère Alphabet. Cette impasse pourrait donc inciter Google à chercher de nouveaux moyens pour vendre ses produits «smart home», notamment par l'intermédiaire des assureurs.

REVOIR l'interview de Nick Leeder, directeur général Google France, réalisée par Frenchweb en mai 2016 :

Lire aussi : Ces 500 objets qui vont connecter la «maison intelligente» d’ici 2022

Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This