ActualitéBusinessFinTechTech

Google fait les yeux doux aux assureurs français pour vendre ses objets connectés de la «smart home»

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici
  • Google veut se rapprocher des assureurs français pour promouvoir les objets intelligents de Nest, notamment des thermostats et des détecteurs de fumée.
     
  • Nest commercialise ses produits en France depuis septembre 2014.
     
  • La société américaine a été rachetée par Google en 2014 pour 3,2 milliards de dollars.
     
  • 17% des assureurs ont déjà lancé ou sont sur le point de lancer des produits et services qui utilisent la technologie «smart home».

 

Google France cherche à établir des partenariats entre les compagnies d'assurance et la plupart de ses services, selon Uber%27s%20autonomous%20taxis%20hit%20the%20roads%20—%20Google%20France%20seeking%20insurance%20partners&utm_term=BII%20List%20IoT%20ALL »>une information rapportée par Fortune. Dans l'optique d'un rapprochement avec les assureurs français, la firme de Mountain View espère surtout promouvoir Nest, start-up américaine rachetée par Google en 2014 pour 3,2 milliards de dollars, qui produit des objets intelligents, notamment des thermostats et des détecteurs de fumée connectés aux réseaux Wi-Fi. Après les États-Unis, le Canada et le Royaume-Uni, la filiale de Google avait débarqué en France en septembre 2014.

«Avec certaines des choses que nous avons fait autour de Nest, nous avons travaillé avec des assureurs en France comme AXA et Allianz pour développer des packs de produits qui mélangent la technologie et le hardware avec l'assurance», explique Nick Leeder, directeur général de Google France.

Les produits de Nest pourraient notamment fournir des données plus précises aux assureurs pour déterminer les risques avec plus de fiabilité et élargir leur base de clients en proposant des produits différenciés. De plus, les thermostats et les détecteurs de fumée connectés proposés par Google représentent des outils de surveillance pour prévenir des accidents ou des sinistres, entraînant des remboursements par les assurances.

L'assurance, nouveau relais de croissance de Nest 

Le contexte est plutôt favorable à la filiale d'Alphabet puisque les compagnies d'assurance commencent à intégrer les objets connectés «smart home» dans leurs offres. Ainsi, 17% des assureurs ont déjà lancé ou sont sur le point de lancer des produits et services qui utilisent la technologie «smart home», selon un sondage réalisé par Accenture en 2015. Ce chiffre représente une hausse de 5% par rapport à l'an dernier.

L'intérêt de Google pour les assureurs n'est pas le fruit du hasard. Selon Business Insider, Nest serait en difficulté cette année, alors que la filiale de Google a récemment transféré ses développeurs dans un nouveau groupe sous l'égide de la maison-mère Alphabet. Cette impasse pourrait donc inciter Google à chercher de nouveaux moyens pour vendre ses produits «smart home», notamment par l'intermédiaire des assureurs.

REVOIR l'interview de Nick Leeder, directeur général Google France, réalisée par Frenchweb en mai 2016 :

Lire aussi : Ces 500 objets qui vont connecter la «maison intelligente» d’ici 2022

Bouton retour en haut de la page
Google fait les yeux doux aux assureurs français pour vendre ses objets connectés de la «smart home»
Orange : l’ère Stéphane Richard définitivement terminée
[Nominations] Figaro Classifieds, Sendinblue, Mon Petit Placement… Les nominations de la semaine
[DECODE Quantum] A la rencontre d’Anais Dreau, chargée de recherche CNRS en physique quantique
Dix ans après son entrée en Bourse, Facebook reste incontournable malgré l’image ternie
[Silicon Carne] Faire grandir la startup economy
[Série A] RH : Club Employés lève 7 millions d’euros auprès de MAIF Avenir
Ads Blocker Image Powered by Code Help Pro

Votre adblocker bloque votre acces a FrenchWeb.Fr



Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.

Les adblockers empechent votre acces a FrenchWeb. Pour y acceder, nous vous recommandons de nous ajouter a votre liste de sites autorisés.

Merci et bon surf!

Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media