/ InsidersActualité

[INSIDERS] Facebook, Twitter et Google toujours dans le viseur de Donald Trump

#GAFA : Donald Trump réitère ses attaques contre Facebook, Twitter et Google

AFP – Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois accusé les géants du numérique de faire preuve de partialité en faveur de ses adversaires démocrates. «Facebook, Twitter et Google sont tellement favorables aux démocrates, c’est ridicule !», a-t-il tweeté, une semaine après le témoignage devant le Congrès du patron de Google, Sundar Pichai, qui a vigoureusement rejeté ces accusations. Le locataire de la Maison Blanche s’en est en particulier pris à Twitter, qui, selon lui, a fait en sorte qu’il soit plus difficile de s’abonner à son compte @realDonaldTrump qui totalise un peu plus de 56 millions d’abonnés. «Ils ont retiré de nombreux noms et fortement ralenti le niveau et la vitesse de l’augmentation», a-t-il poursuivi. «Ils n’ont rien reconnu et rien fait !», a encore écrit le président qui suit, semble-t-il, de très près l’évolution du nombre de ses abonnés.

Les géants du numérique se sont régulièrement retrouvés ces derniers mois sous le feu des critiques du président et de certains élus républicains dénonçant, sans preuves à l’appui, leur «partialité». Si les dirigeants de ces groupes technologiques ont, pour beaucoup, historiquement plutôt affiché des sympathies démocrates, il y a peu d’indices suggérant que Google, pour des raisons politiques, fausse les résultats de recherche, selon des spécialistes des technologies. Interrogé par la commission judiciaire de la Chambre des représentants, Sundar Pichai s’est constamment érigé contre l’idée que son groupe puisse être «politiquement biaisé», répétant à de nombreuses reprises que Google «ne mettait pas en avant des informations» privilégiant un groupe ou une idée.

#Cloud : OVH s’installe à Station F

Station F accueille un nouvel acteur d’envergure dans son campus XXL de start-up. En effet, la Halle Freyssinet vient de voir débarquer OVH, qui vient d’y inaugurer un bureau. A Station F, l’hébergeur français proposera un programme d’accompagnement aux jeunes pousses de l’incubateur parisien.

Crédits : Station F.

Connecté au Digital Launch Pad, l’accélérateur de start-up d’OVH lancé il y a trois ans, il permettra aux entreprises de Station F d’accéder aux infrastructures cloud de l’hébergeur bien évidemment, mais aussi à des événements, des formations dédiées, ainsi qu’à des échanges individuels sur leurs problématiques techniques. «Il est très important pour OVH d’être au plus près de l’écosystème start-up, afin de proposer nos solutions d’infrastructures techniques, mais aussi de promouvoir une vision européenne de la Tech», a déclaré Octave Klaba, fondateur et président d’OVH. A ce jour, l’entreprise nordiste compte 28 centres de données dans le monde.

#Canada : Amazon va créer 600 emplois à Toronto
Crédits : Shutterstock.

Cette annonce intervient après l’ouverture d’un site de 34 000 m2 dans le centre de Toronto. A ce jour, plus de 800 employés travaillent dans la ville canadienne, principalement dans la R&D software pour son unité cloud, Amazon Web Services (AWS), qui pourrait peser 350 milliards de dollars à l’horizon 2022, et l’assistant vocal Alexa. Les besoins en R&D d’Amazon ne sont pas prêts de faiblir dans les années à venir puisque la firme américaine prévoit notamment d’ouvrir jusqu’à 3 000 magasins sans caisse Amazon Go, fonctionnant avec des caméras et des capteurs, d’ici 2021.

Tags

La rédaction

Pour contacter la rédaction, cliquez ici / Devenez "la start-up de la semaine" : faites vous connaitre! / Ajoutez un événement à notre agenda: cliquez ici

Sur le même sujet