ActualitéBusinessHR TechInvestissementsLes levées de fondsStartupTech

Jobandtalent lève 42 millions de dollars, un co-fondateur de Skype dans le tour

La start-up espagnole Jobandtalent, à l’origine de l’application mobile de «matching» entre candidats et recruteurs, vient de lever 42 millions de dollars (37,4 millions d’euros) auprès du fonds de capital-risque Atomico, FJ Labs, Adeyemi Ajao, vice-président Technology Strategy de Workday, et Steve Goodman, fondateur de Bright.com, plateforme concurrente de Jobandtalent rachetée par LinkedIn en 2014 pour 120 millions de dollars.

Cette opération a été menée par Niklas Zennström, l’un des fondateurs de Skype et CEO d’Atomico, et porte le montant total levé par Jobandtalent depuis sa création à 85,73 millions de dollars. En mai 2015, l’entreprise avait bouclé un tour de table de 25 millions de dollars (22,8 millions d’euros) pour mettre le cap sur le développement technologique de la plateforme.

Fondée en 2009 à Madrid, Jobandtalent a conçu une application mobile de recrutement basée sur le «matching». Un algorithme analyse les annonces des entreprises et les profils des candidats. A l’issue de ce scan, l’application envoie une alerte à l’utilisateur dès que son CV entre en adéquation avec une offre disponible sur la plateforme. Le choix final revient au candidat qui peut accepter ou refuser la proposition, ses choix étant conservés pour améliorer le ciblage de l’algorithme et ainsi soumettre des offres plus intéressantes pour l’utilisateur.

10 millions d’utilisateurs et 450 000 nouveaux membres par mois

Aujourd’hui, Jobandtalent revendique plus de 10 millions d’utilisateurs et 150 000 entreprises connectés sur la plateforme. «Plus d'un milliard de travailleurs ont maintenant des téléphones cellulaires, ce qui signifie que le secteur du recrutement est mûr pour la rupture mobile», note Niklas Zennström, CEO d’Atomico. 

Avec ce nouvel investissement, Jobandtalent souhaite accélérer son expansion dans de nouveaux territoires et renforcer sa présence sur les marchés existants. Actuellement, l'application opère dans 5 villes, à Madrid, Barcelone et Londres en Europe, et à Mexico et Bogota en Amérique latine. Selon les chiffres avancés par la start-up espagnole, plus de 450 000 nouveaux utilisateurs rejoignent chaque mois la plateforme. En France, le job matching gagne du terrain, notamment avec Jobijoba qui propose des offres d'emploi de manière personnalisée.

Crédit photo: Jobandtalent.com​
Tags

Maxence Fabrion

Journaliste chez Adsvark Media / FrenchWeb - We Love Entrepreneurs

Sur le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Share This