ActualitéBusinessFinTech

La plateforme de trading eToro vise 10,4 milliards de dollars de valorisation pour son IPO

AFP

Pour découvrir l’actualité de la FrenchTech, et les infos à ne pas manquer directement dans votre boite mail à 15h tous les jours, cliquez ici

La plateforme de courtage en ligne eToro a annoncé mardi qu’elle prévoyait d’entrer à Wall Street en fusionnant avec une autre entreprise déjà cotée en Bourse, une opération qui la valoriserait à 10,4 milliards de dollars. La transaction va être menée via une « Spac », une société sans activité commerciale dont le but est de lever des fonds pour réaliser de futures acquisitions. Cette société, baptisée jusqu’à présent FinTech Acquisition Corp. V (FinTech V) avait fait ses premiers pas sur le Nasdaq en décembre. Une fois combinée, la nouvelle entreprise prendra le nom de eToro.

Boom du trading en ligne

Fondée en 2007, cette plateforme permet d’échanger toutes sortes d’actifs financiers, des actions au pétrole en passant par les devises et, plus récemment, les cryptomonnaies. Elle revendique actuellement 20 millions d’utilisateurs, après en avoir recruté 5 millions sur la seule année 2020, marquée par un boom du trading en ligne. Elle a généré un chiffre d’affaires de 605 millions de dollars l’an dernier, en hausse de 147% sur un an. Et la tendance semble s’accélérer: là où eToro enregistrait en moyenne 192 000 nouveaux inscrits par mois en 2019 et 440 000 en 2020, la plateforme a attiré plus de 1,2 million de nouveaux utilisateurs en janvier.

Plusieurs sociétés d’investissement, dont ION Investment, SoftBank, Third Point, Fidelity et Wellington, se sont engagées à apporter 650 millions de dollars dans un placement privé, à 10 dollars l’action. FinTech V apporte de son côté 250 millions de dollars en espèces. La transaction devrait être finalisée au troisième trimestre.

Bouton retour en haut de la page
Yoni Assia - Gael Monfils
La plateforme de trading eToro vise 10,4 milliards de dollars de valorisation pour son IPO
Deezer s’écroule pour ses premiers pas à la Bourse de Paris, dans un contexte « difficile »
FinTech : les levées de fonds ralentissent au premier semestre
Le député MoDem Jean-Noël Barrot nommé ministre délégué au Numérique
Pixmania, la nouvelle aventure entrepreneuriale de Steve et Jean-Emile Rosenblum
Web3 : Comment The Sandbox a attiré plus de 300 marques dans son métavers
Guerre des talents, Skill gap, Grande Démission… Comment répondre aux nouveaux enjeux RH des entreprises?

Votre logiciel antipub bloque votre accès à FrenchWeb.fr


Depuis 14 ans, FrenchWeb vous propose chaque jour des contenus sur la FrenchTech. Nous diffusons rarement des publicités et ne collectons pas la moindre information sans votre consentement.


Votre adblocker empêche d'afficher correctement votre media FrenchWeb. Pour y accèder, nous vous recommandons de nous ajouter à votre liste de sites autorisés.


Merci et bon surf!


Richard Menneveux, fondateur de FrenchWeb.fr et CEO de DECODE.Media