ActualitéBusinessFinTechInvestissementsLes levées de fonds

Bitpanda atteint le statut de licorne en levant 170 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Six mois après une série A de 52 millions de dollars, la FinTech viennoise spécialisée dans le trading d’actifs numériques clôture un nouveau tour de table en série B portant sa valorisation à 1,2 milliard de dollars, rejoignant ainsi le cercle très fermé des licornes européennes spécialisées dans les cryptomonnaies. Bitpanda revendique par ailleurs le titre de première licorne d’Autriche. Ce tour de table de 170 millions de dollars a été mené par Valar Ventures, le fonds du co-fondateur de Palantir Peter Thiel, avec la participation des partenaires de DST Global.

Depuis sa levée de fonds en septembre dernier, Bitpanda a vu sa base d’utilisateurs passer de 1,3 million à plus de 2 millions et a profité de l’essor des cryptomonnaies pour lancer une carte de débit. Baptisée la « Bitpanda Card », elle permet aux utilisateurs de dépenser les actifs de leurs investissements dans des magasins, comme du cash, grâce à un partenariat avec Visa.

« Parmi les changements positifs provoqués par la pandémie, on note un intérêt accru pour les finances personnelles », commente James Fitzgerald, partenaire fondateur de Valar Ventures. « Grâce à son offre étendue et à son engagement à démystifier l’investissement pour une nouvelle classe d’investisseurs particuliers, Bitpanda est parfaitement positionné pour tirer profit de cette tendance. Avec plus de 700 000 nouveaux utilisateurs en seulement 6 mois, il est clair que la demande d’accès à la plateforme est très forte et nous sommes ravis de mettre Bitpanda à la disposition de tous les investisseurs en Europe. »

«Révolution de l’investissement numérique en Europe»

Lancé en 2014 par Eric Demuth, Paul Klanschek et Christian Trummer, la plateforme de trading d’actifs numériques et de métaux précieux permet en effet d’investir dans 44 types d’actifs tels que le Bitcoin, Ethereum, BEST, XRP, Cosmos, TRON ou encore Litecoin. La plateforme disponible sur application prend en charge l’euro, le franc suisse, la livre sterling, le dollar américain et la livre turque. 

« Les investisseurs particuliers pourront bientôt accéder à un éventail encore plus large d’actifs financiers numériques, et nous avons déjà des plans en place pour proposer notre offre sur plusieurs nouveaux marchés », commente Eric Demuth, co-fondateur et PDG de Bitpanda. « Notre objectif est de continuer à mener la révolution de l’investissement numérique en Europe et d’aider chacun à acquérir la confiance et les connaissances nécessaires pour prendre en main leur avenir financier. Nos partenaires et ce tour de table nous permettront d’y parvenir, et de faire plus encore. » 

Le principal investisseur de cette levée de fonds Valar Ventures s’est déjà illustré auprès de startups prometteuses spécialisées dans les cryptomonnaies, à l’instar de l’Américain BlockFi qui vient de récolter 350 millions de dollars, pour une valorisation de 3 milliards de dollars. Il a également accompagné des FinTech innovantes devenues des licornes telles que N26 ou Transferwise.

Bitpanda : les données clés

Fondateurs : Eric Demuth, Paul Klanschek et Christian Trummer
Création : 2014
Siège social : Vienne, Autriche
Secteur : FinTech


Financement : 170 millions de dollars auprès de Valar Ventures, le fonds du co-fondateur de Palantir Peter Thiel, avec la participation des partenaires de DST Global.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA.Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Bitpanda
Bitpanda atteint le statut de licorne en levant 170 millions de dollars auprès du fonds de Peter Thiel
E-commerce: StockX lève 255 millions de dollars pour une valorisation à 3,8 milliards de dollars
Jeux vidéo
Gaming: le CNC consacrera 4,2 millions d’euros pour les créateurs de jeux vidéo en 2021
Fuites, piratages… : comment éviter que nos données circulent?
«Ma classe à la maison»: la plateforme du CNED de nouveau ciblée par des cyberattaques
Radio France
Face aux géants du streaming, les radios françaises font leur révolution numérique
De quoi le télétravail est-il la fin?