Les dernières actualités de la tech

La RATP a développé une application de traduction instantanée avant les Jeux

AFP

Comment répondre à des touristes du monde entier parfois égarés dans les méandres du métro parisien ? La RATP a développé une application de traduction instantanée pour ses agents, en 16 langues, qu’elle compte mettre en avant pendant les Jeux Olympiques.

Une jeune touriste italienne et son compagnon sont en quête de renseignements à la station Gare de Lyon. Ni l’un ni l’autre ne parlent français et leur maîtrise de l’anglais est rudimentaire.

Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés

Voilà le genre de situation relativement fréquente à Paris, première destination touristique mondiale, qui a conduit la RATP à développer Tradivia, un outil de traduction instantanée dont sont équipés ses 6.000 agents de station.

La jeune touriste italienne se lance dans sa langue natale, et l’application traduit aussitôt: « OK, ici il faut faire le pass, Navigo Guest ».

Le message traduit en Français est cryptique, mais ça suffit à Yahya Borni, agent de station RATP depuis 16 ans, pour comprendre la demande: où acheter un pass Navigo découverte ?

« Vous pouvez acheter un pass Navigo découverte directement au guichet derrière », édicte-t-il dans sa tablette, qui retranscrit aussitôt le message en Italien à l’attention du couple, ravi.

« On avait un vrai sujet car nos agents n’avaient pas la capacité de répondre à toutes les langues de nos clients », explique Valérie Gaidot, responsable expérience client à la RATP.

Ces derniers faisaient souvent appel à Google Traduction, outil peu adapté au monde des transports publics avec leurs langages spécifiques et leurs nombreux noms de station. Daumesnil, à l’oral, était par exemple souvent traduit par « domicile », ce qui suscitait des incompréhensions.

Après une expérimentation sur trois lignes (1, 14 et RER B), le service a été étendu à tout le réseau en juin dernier.

Le développement de l’application a coûté deux millions d’euros, réglés par Ile-de-France-Mobilités. Elle peut traduire en 16 langues dont l’anglais, l’allemand, le mandarin, l’hindi ou l’arabe littéral. Les deux derniers ajouts ont été le roumain et le néerlandais.

L’outil sert également aux annonces pour l’information voyageurs lors d’incidents sur les lignes. Ici, seules quatre langues sont disponibles – anglais, allemand, italien et espagnol – auxquelles seront bientôt ajoutées le mandarin et l’arabe, afin de couvrir les six langues olympiques officielles d’ici à l’ouverture des Jeux de Paris 2024.

L’application veut aussi être un outil de facilitation de la gestion de flux de voyageurs, dans un réseau qui sera mis à rude épreuve avec 15 millions de spectateurs attendus en Ile-de-France pour les Jeux Olympiques et Paralympiques.

Suivez nous:
Connaissez vous la DATAROOM de FRENCHWEB.FR notre base de données de startups et sociétés innovantes françaises: informations clés, fonds levées, chiffres d'affaires, organigramme, axes de développement. Accédez aux informations que nous avons collecté concernant plus de 1000 sociétés
Bouton retour en haut de la page
Share This