ActualitéBusinessFoodTechInvestissementsLes levées de fonds

Le géant espagnol de la livraison Glovo lève 450 millions d’euros

Avec notre partenaire Junto, spécialiste de la performance média, découvrez l'actualité des levées de fonds

Avec ses 10 millions d’utilisateurs à travers une vingtaine de marchés, Glovo ambitionne de dominer le Vieux Continent face à des géants tels que Deliveroo ou Uber Eats. Pour financer ses projets, la startup lève aujourd’hui 450 millions d’euros en série F auprès de Lugard Road Capital et Luxor Capital Group, avec la participation des investisseurs historiques Delivery Hero, Drake Enterprises et GP Bullhound. Glovo revendique le tour de table le plus important de l’histoire pour une startup espagnole et atteint une valorisation d’environ 2 milliards d’euros.

Lancé en 2015 par Oscar Pierre et Sacha Michaud, Glovo développe une application de livraison de repas à domicile, mais propose également aux utilisateurs de leur livrer d’autres types de produits, que ce soit pour faire des courses alimentaires ou non-alimentaires (vêtements, produits électroniques, cadeaux ou même des produits pharmaceutiques), et de réaliser n’importe quelle commission en moins de 30 minutes. C’est sur ce dernier segment que Glovo veut miser aujourd’hui. 

Une division stratégique pour l’entreprise 

Baptisée Q-Commerce, cette division stratégique de la startup sera élargie, avec notamment l’arrivée de 200 ingénieurs supplémentaires qui travailleront sur les technologies nécessaires au bon développement de ce dispositif. « Dans les plus grandes villes où Glovo est présent, elle est déjà en mesure d’assurer une livraison ultra-rapide du dernier kilomètre en moins de 10 minutes grâce à son réseau de dark stores, car la société anticipe un changement permanent des habitudes de consommation en faveur de la livraison le jour même et instantanée », explique l’entreprise. 

Pour développer ce réseau de dark stores, la startup a justement annoncé un partenariat de 100 millions d’euros avec la société immobilière Stoneweg plus tôt dans l’année. Glovo ambitionne de disposer de 200 dark stores d’ici fin 2021. « Pour stimuler la croissance de sa catégorie épicerie, Glovo continuera à rechercher des partenariats stratégiques similaires à ceux conclus avec des supermarchés tels que Carrefour, Continente et Kaufland, tout en investissant dans ses propres infrastructures et centres de distribution », confie la startup.

Un secteur toujours plus fort 

Sur son secteur d’activité, Glovo fait face à la concurrence de mastodontes déjà bien ancrés comme Uber Eats et Deliveroo, qui vient de faire son entrée à la Bourse de Londres. Cependant, le secteur voit également émerger de nouvelles startups qui proposent des solutions toujours plus innovantes et qu’il ne faudra pas sous-estimer, à l’instar de la plateforme berlinoise Gorillas, devenue une licorne seulement un an après sa création.

« Au cours des derniers mois, nous avons évolué très, très rapidement, mais notre vision reste inchangée », commente Oscar Pierre, co-fondateur et CEO de Glovo. « Cet investissement nous permettra de redoubler d’efforts sur nos marchés principaux, d’accélérer notre position de leader dans les endroits où nous sommes déjà très forts et de continuer à développer notre excellente division Q-Commerce, ainsi que d’apporter de nouvelles innovations à notre offre multi-catégories unique pour offrir plus de choix à nos clients. »

Glovo : les données clés

Fondateurs : Oscar Pierre et Sacha Michaud
Création : 2015
Siège social : Barcelone
Secteur : eCommerce
Activité : livraison de produits à la demande


Financement : 450 millions d’euros en série F auprès de Lugard Road Capital et Luxor Capital Group, avec la participation des investisseurs historiques Delivery Hero, Drake Enterprises et GP Bullhound.

Assiya Berrima

Journaliste chez FrenchWeb - DECODE MEDIA. Pour communiquer sur FrenchWeb ou le Journal des RH, devenez partenaire, cliquez ici.
Bouton retour en haut de la page
Le géant espagnol de la livraison Glovo lève 450 millions d’euros
Trottinettes électriques: la startup allemande Tier voit sa valorisation s’envoler à 2 milliards de dollars
Industrie: la France mise 800 millions d’euros dans la robotique pour numériser les usines
Data center: le Québec, nouvel eldorado pour les géants de la Tech?
Submergé par une vague de révélations, Facebook est désormais pointé du doigt pour son rôle en Inde
eCommerce : comment Alltricks est devenu le champion français du vélo
FinTech : Klarna s’offre Inspirock pour séduire les voyageurs